Publié par Laisser un commentaire

Aromathérapie, pour bien démarrer

Apprendre à s’aimer, c’est aussi prendre soin de soi !

Aromathérapie. Bien commencer. Hémassens Relaxologie à Fameck en Moselle

Que ce soit au niveau de notre santé ou de notre bien-être en général !

Dans un premier temps, essayons d’harmoniser notre hygiène de vie globale : notre alimentation, nos rythmes activité/repos, notre gestion du stress, etc.

Les moyens à mettre en application pour notre bien-être 

J’utilise pour cela, différentes techniques naturelles pour stimuler ou soutenir les fonctions de mon organisme, par exemple des techniques de respiration, des massages relaxants ou énergisants ciblés, de la réflexologie plantaire ou palmaire, des séances bienfaisantes de luminothérapie et j’utilise avant tout, les bienfaits que la nature peut nous proposer.

Et notamment les huiles essentielles.

J’ai découvert il y a quelques années les puissants bienfaits des plantes !

J’ai commencé petit à petit à me former, pour trouver les moyens existants pour permettre à mon corps de s’auto guérir et de se régénérer naturellement.

Il existe des centaines d’huiles essentielles et elles ne s’utilisent pas à la légère.

C’est pourquoi, après avoir validé une solide formation en aromathérapie, je peux aujourd’hui donner quelques conseils utiles à mes clients qui ressentent le besoin de se soigner et d’aller mieux naturellement.

Vous pourrez donc trouver sur le site Hémassens Relaxologie, de temps en temps, différents articles pratiques pour vous aider à vous faire découvrir le monde des huiles essentielles et vous donner quelques moyens pour les utiliser.

Quelques explications sur les huiles essentielles pour commencer sans se tromper

Une goutte d’huile essentielle nécessite plusieurs centaines de kilos de plantes, c’est pourquoi leur prix peut être parfois très élevé.

Une seule petite goutte est si puissante qu’elle va pouvoir être absorbée par votre peau puis être diffusée dans votre corps tout entier en agissant activement.

Une huile essentielle est un mélange de molécules, qui ont une structure biochimique particulière : des alcools, des terpènes, des phénols, des éthers, des cétones, des acétates…

Chaque huile essentielle contient plusieurs centaines de molécules, qui vont donner à l’huile essentielle ses propriétés thérapeutiques.

Elles vont donc nous permettre de soutenir et stimuler notre organisme de manière naturelle, sans les inconvénients des substances chimiques : pas d’effets secondaires (si elles sont utilisées correctement) ni d’accoutumance. Elles s’adaptent aux besoins de l’organisme.

Les huiles essentielles connaissent aujourd’hui un succès grandissant aussi il faut faire très attention à ne pas prendre n’importe quelle qualité.

Il faudra porter votre attention sur :

– Les conditions de vie spécifiques de la plante à savoir le pays, le climat, le sol, l’exposition des végétaux, (choisir une huile bio de préférence)

– Les facteurs phytosociologiques et la période de récolte qui peuvent influencer sa composition.

Soyez très vigilant dans l’achat de vos huiles essentielles.

Regardez toujours les informations qui se trouvent sur le flacon !

  • Le nom commun et le nom latin qui est la dénomination botanique scientifique,
  • La partie distillée (les feuilles, les fleurs, l’écorce, etc…)
  • la date de péremption,
  • Le flacon doit être de couleur foncée ou opaque.

Si vous ne retrouvez pas ces 4 éléments, n’achetez pas.

Comment utiliser les huiles essentielles ? 

(seules ou en synergie pour encore plus d’efficacité) 

Par voie orale 

La voie orale permet d’agir vite et fort (pour les infections).

Dilution d’une à 2 gouttes sur un support comme du miel, de la mie de pain, du sucre, une pastille neutre, une capsule..

Cependant les conseils d’un professionnel de  santé sont recommandés. Ne prenez jamais d’huiles essentielles par voie orale sans avoir des indications précises. Toutes les huiles ne peuvent pas être ingérées, loin de là !

Par application cutanée 

Elle permet aux huiles d’être absorbées par la peau via la circulation sanguine progressivement, votre peau absorbera le nécessaire.

– Pour acné, psoriasis, hématome, douleur, etc.

– Pour soutenir notre organisme dans sa détoxication et son auto-guérison,

– Pour travailler sur les plans émotionnels et énergétiques. (stress, angoisse, fatigue, bien-être…)

Par contre, elles sont contre-indiquées sur les muqueuses (nez, oreilles, yeux, parties génitales…)

Elles devront être diluées dans de l’huile végétale entre 1% à 20% suivant l’huile essentielle choisie et l’action désirée.

De plus, il faudra faire attention aux huiles qui peuvent entraîner des brûlures, mais également aux huiles photo sensibilisantes qui entraînent une réaction anormale de la pigmentation à l’exposition au soleil et il faudra toujours tester une huile essentielle nouvelle dans le pli du coude pour vérifier que vous n’êtes pas allergique.

Par diffusion atmosphérique 

C’est le mode le plus facile et le plus sûr à utiliser. Les huiles essentielles entreront en contact avec vos cellules nasales et passeront via vos poumons pour entrer dans votre organisme.

  • Pour assainir l’atmosphère, permettant d’éviter les contagions en période d’épidémie
  • Pour purifier la respiration
  • Pour se relaxer, se concentrer, se motiver, anti-déprime
  • Pour travailler sur les plans émotionnel et énergétique
  • A prendre en spray, sur un mouchoir, sur un galet, 3 à 5 gouttes suffisent pour profiter des bienfaits des huiles essentielles.
  • A l’aide d’un diffuseur, vous pourrez faire profiter tous les membres de votre famille des bienfaits de l’huile essentielle choisie et elle purifiera par la même occasion l’air ambiant. Attention toutefois à utiliser un diffuseur à froid, car les huiles essentielles ne supportent pas la chaleur.
  • 20 minutes de diffusion 3x/jour, sont suffisantes pour ne pas saturer l’air.

En conclusion 

Les huiles essentielles peuvent être très puissantes, donc à utiliser avec précaution. On ne peut pas les utiliser n’importe comment, car elles sont très actives. Il convient donc de respecter les modes d’utilisation, dosages et précautions d’emploi préconisés afin d’éviter tout risque.

  1. Toujours se laver les mains après l’utilisation d’huiles essentielles
  2. Si durant la manipulation vous aviez de l’huile essentielle dans l’œil, impérativement rincer l’œil sous l’eau froide pendant 2 minutes puis placer une compresse imprégnée d’huile végétale pendant une dizaine de minutes.
  3. 1 goutte, c’est 1 goutte et pas 2 !!! Suivez les recommandations précisément.
  4. Faites toujours un test de tolérance dans le pli du coude, pour être sûr de ne  pas être allergique à une des huiles essentielles. Si une rougeur apparaît dans les 10 min, vous devrez éviter d’utiliser cette huile essentielle.
  5. Toujours diluer les huiles essentielles dermocaustiques, dans de l’huile végétale, une crème, un gel, du miel… Mais jamais de l’eau, elles ne sont pas solubles dans l’eau.
  6. Utiliser des huiles essentielles de haute qualité,
  7. Ne pas les ingérer sans conseils d’un spécialiste en aromathérapie,
  8. Les huiles essentielles sont déconseillées chez la femme enceinte de moins de 3 mois ainsi que chez les nourrissons sans l’avis d’un spécialiste.
  9. Toujours faire un arrêt d’une semaine après 3 semaines maximum de traitement aux huiles essentielles !

Christine B.

Mes conseils ne remplacent en aucune façon une démarche auprès d’un médecin. Ils n’ont qu’un but d’information.

 

Vos commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.