Publié par Laisser un commentaire

La guérison des 5 blessures

Nos blessures de l’âme

Nous venons tous au monde avec des blessures plus ou moins prononcées ou conscientisées. Et nous devons apprendre à les accepter.

Elles se manifestent et se révèlent tout au long de notre vie, souvent, sans savoir d’où elles proviennent. Certaines seront très importantes, d’autres moins. Chacune d’entre elles nous fera plus ou moins souffrir sans savoir comme l’arrêter.

Si vous vous reconnaissez dans ces propos, vous comprenez alors, pourquoi il est très important, lorsqu’une blessure nous fait souffrir, de tout faire pour essayer de la soigner.

Comprendre le jeu de l’égo

En développement personnel, et donc lors de mes séances de coaching, l’égo est un des sujets les plus importants, et c’est pour cette raison que l’on apprendra avant tout, à prendre conscience à quel point il a une grande influence dans notre vie.

En effet, c’est nous qui créons notre égo. Il se nourrit de notre énergie mentale et se fie à tout ce qu’il a appris dans notre vie passée pour nous contrôler. Les dangers que nous avons rencontrés un jour, seront considérés pour lui, comme des dangers pour le restant de notre vie. Il cherchera donc à figer les choses, en niant les changements et donc nos souffrances. Il nous fait percevoir ce que l’on vit comme SA propre réalité, et cela pour nous protéger.

Et si notre âme souffre de blessures, ce qu’il faut absolument prendre en compte c’est la force avec laquelle notre égo tente de nous convaincre qu’il nous aide, et qu’il nous veut du bien alors que c’est le contraire !

C’est pourquoi, il va nous inciter à porter un « masque » à chaque fois qu’une blessure est activée, pour nous protéger. L’égo va nous jouer des tours pour nous faire croire que nous n’avons pas de blessure car il sait nous convaincre qu’en la niant, elle fera moins mal. Il va, en quelque sorte, nous inciter à la nier, mais la douleur ne fera qu’empirer malheureusement. Et cela est épuisant à la longue.

Il est impossible pour l’égo de sentir les souffrances de l’âme. Il ne vit que pour lui. Sa grande satisfaction, c’est d’avoir raison…

« La guérison des 5 blessures » (Lise Bourbeau)

Soyez donc conscients qu’il est urgent de guérir vos blessures afin d’arriver à vivre la vie à laquelle vous aspirez… Une vie de bonheur plutôt que de douleur ! Vous seuls, pouvez décider si vous désirez continuer à alimenter votre égo, et ce n’est pas une mince affaire…

Quelles blessures avez-vous ?

Tout le monde souffre au moins, de 4 ou 5 des blessures (abandon, rejet, trahison, humiliation et injustice). Elles sont plus ou moins apparentes selon ce que l’on vit. Elles peuvent diminuer ou au contraire augmenter selon les événements, les expériences, les personnes que l’on rencontre tout au long de notre vie…

Vous vous sentirez donc, abandonnés, rejetés, trahis, humiliés ou souffrirez d’injustice selon votre chemin de vie.

Mais ce qui est très important à retenir :

C’est toujours notre perception ou notre interprétation des faits qui cause notre souffrance et non ce que quelqu’un est ou fait.

Lise Bourbeau

Si vous souhaitez en savoir plus, sur les blessures, sur l’égo, je vous conseille l’excellent livre de Lise Bourbeau « Les cinq blessures qui nous empêchent d’être nous-même ».

Travaillez sur vos blessures

Je vous propose donc aujourd’hui d’essayer de voir plus clair en vous. Et je vous propose de travailler sur vos blessures de manière ludique, de chez vous, en me rejoignant sur mon groupe Facebook Coaching et développement personnel avec les tarots.

En effet, tous les jours, une carte sera tirée et mise en ligne pour vous donner un message conseil afin de travailler sur les blessures qui vous font souffrir ! (voir l’exemple ci-dessous)

Si vous voulez vraiment diminuer et apprendre à guérir vos blessures, prenez vraiment conscience de l’énorme influence que votre égo a dans votre vie ! Accepter cela vous changera la vie !

Christine.

Vos commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.