Publié par Laisser un commentaire

Ma pratique personnelle en Guidance

La Guidance est un des outils de ma pratique en relaxologie qui soulève le plus d’interrogations de la part de ceux qui viennent me voir.

Ceux qui me connaissent un peu ont parfois l’impression de ne plus pouvoir me suivre… Et je peux le comprendre !

Par contre, tous ceux qui ont déjà tenté l’expérience, comprennent à quel point, cette discipline est loin d’être ce qu’ils avaient imaginé !

C’est pourquoi, j’ai eu envie aujourd’hui d’amener quelques précisions, pour en rassurer certains et en éclairer d’autres…

Voici donc quelques points de précision

Un questionnement, une envie d’y voir plus clair dans votre vie et surtout dans votre cheminement personnel, professionnel et/ou spirituel ?

Je vous propose, grâce à ce coaching qui peut paraître inhabituel pour certains, de vous aider à trouver les solutions et réponses  grâce à une guidance intuitive. 

Et si vous ne savez pas encore de quoi il s’agit exactement et  pensez tout simplement qu’il s’agit de voyance, je vous invite à lire un des articles précédents : La Guidance, comme vous ne la voyez peut-être pas.

Vous transmettre les clés

Grâce à mes séances de Guidance, je vous transmettrai les clés et outils les plus adaptés à votre situation du moment.

Je peux également vous aider à trouver votre voix professionnelle, celle qui vous correspond parfaitement pour mener exactement la vie qui vous ressemble.

Attention ! Quoi qu’il puisse être dit durant cette séance, vous restez seul(e) maître de votre destinée et le libre-arbitre reste le chemin privilégié que vous devez suivre.

PRÉCISIONS IMPORTANTES : 

Une guidance est un coaching intuitif, les deux sont indissociables.

Une guidance n’est pas de la voyance. Il s’agit simplement de vous livrer et être écouté pour être aidé.

Je ne vais pas vous annoncer des vérités toutes faites, vous dire si vous allez vivre un deuil ou trouver du travail. 

En revanche, je vais vous donner les clés pour savoir gérer au mieux les difficultés de la vie, voire les éviter en adaptant vos comportements et schémas de pensée à la vibration la plus élevée et fluide possible.

Je ne maîtrise pas ce qui se dit. Rien de ce qui est dit ne peut être préparé à l’avance !

Des réponses peuvent vous être apportées alors même que vous n’avez pas encore posé la question.

Je ne décide pas non plus des réponses qui vous sont faites : elles peuvent ne pas correspondre à ce que votre ego ou mental a envie d’entendre. 

Juste un message

Je suis une messagère honnête qui transmets simplement ce qu’elle reçoit. 

C’est ensuite à vous de cheminer avec ces éléments. Ou de les laisser de côté s’ils ne vous correspondent pas. Chacun garde son libre-arbitre, sa perspicacité et son discernement.

Si certaines choses vous sont répétées, c’est que vous avez encore besoin de les entendre. Vous êtes encore en cheminement et cette étape est importante pour la suite du parcours. 

Je peux comprendre que cela soit pénible : se refaire servir ce qu’on travaille donne l’impression de ne pas avancer et cela peut être frustrant mais ce n’est pas la réalité : on avance mais il reste encore une marge de progression indispensable à atteindre avant de poursuivre vers l’étape suivante.

D’une fois à l’autre, les messages peuvent différer car vous êtes en évolution et les décisions que vous avez prises précédemment modifient le cours de votre vie. 

Il n’y a pas d’erreur, c’est le cheminement normal de tous et les messages des cartes s’adaptent à la personne que vous êtes à l’instant T.

Cumuler mes pratiques

Je peux être amenée à utiliser d’autres pratiques durant la séance si cela peut vous permettre de dépasser vos difficultés du moment et gagner du temps sur la suite de votre parcours.

Je ne demande aucune compensation financière supplémentaire car cela fait partie de la séance.

Je peux aussi vous conseiller de prendre un autre rdv pour faire une séance spécifique si certains domaines nécessitent une étude approfondie.

Je suis loin de tout connaître, je suis en constante évolution, et je revendique cela. C’est ce qui fait de moi une personne qui peut comprendre vos difficultés de vie.

J’espère que cet article aura pu vous éclairer et vous rassurer.

A très bientôt !

Christine B. (Hémassens Relaxologie)

Publié par Laisser un commentaire

Guidance intuitive, un programme bien établi

Le programme complet de Guidance Intuitive que je vous propose, est composé de 4 séances :

Vous savez, à présent, après avoir lu mon article précédent sur la Guidance Intuitive, quelle est la différence entre Guidance et voyance.

(Je vais vous présenter dans cet article mon programme très complet, en sachant qu’il est toutefois possible de n’effectuer qu’une seule séance de Coaching de Guidance Intuitive et de ne pas suivre ce programme en entier.)

Durée de la séance : De 1 heure à 1 heure 30.   Tarif de la séance : 60 euros

Séance 1 : Aller à votre rencontre

Cette première séance du programme de coaching guidance intuitive comprend un tirage de 3 à 8 cartes qui vous permettra de :

– Prendre confiance en vous

– Avoir conscience de vos atouts

– Déceler vos potentiels, vos aptitudes cachées

– Vous déculpabiliser quant à vos éventuels défauts

– Vous accepter comme vous êtes et avancer.

La séance dure entre une heure et une heure trente. Son tarif est de 60 euros.

Séance 2 : Grandissez

Dans cette deuxième séance de coaching guidance intuitive, nous étudions votre progression grâce à un tirage spécifique de 3 à 8 cartes.

Vous avez acquis une vision de vous plus positive, vous avez compris que vous n’êtes pas responsable des erreurs de vos parents. Vous souhaitez poursuivre votre route du bien-être et voulez passer la seconde ?

Cette séance vous permettra de :

– Faire le point sur les progrès déjà effectués, les blocages dénoués

– Voir si d’autres capacités sont apparues ou d’autres centres d’intérêt à exploiter

– Voir si d’autres blocages ont vu le jour, et si oui, faire le travail pour s’en défaire

– Vous sentir mieux armé(e) face aux difficultés et aux challenges de votre vie.

La séance dure entre une heure et une heure trente. Son tarif est de 60 euros.

Séance 3 : Harmonisez

Nous faisons, avec cette troisième séance du programme de coaching guidance intuitive, une étude plus fine et plus précise de ce qui vous attend. 

Cela peut être un moyen très efficace d’envisager votre évolution pour l’année en cours ou celle qui vient.

Par curiosité pure ou pour anticiper d’éventuels changements, cette séance vous permettra de :

– Connaître le niveau de votre énergie 

– Voir les secteurs où vous concentrerez vos activités

– Voir comment parvenir à conserver ou créer une harmonie dans ces secteurs

– Avoir un aperçu des opportunités et des obstacles qui se dresseront sur votre route

– Voir quels aspects de votre progression se trouvent renforcés et donc sur lesquels il serait bon d’accentuer le travail personnel.

Certains moments sont favorables à des bouleversements plutôt qu’à d’autres. Il y a des gens qui préfèrent garder la surprise, ce que je comprends. 

La séance dure entre une heure et une heure trente. Son tarif est de 60 euros.

Séance 4 : Ayez une longueur d’avance

Étudier ce qui vous attend vous permet de savoir QUAND tel potentiel est SUSCEPTIBLE de se manifester au mieux pour vous. 

QUAND telle énergie (ou trait de caractère, si vous préférez) va poser problème ou apporter des solutions.

IMPORTANT : Ce ne sont ici que des PRÉVISIONS et non PRÉDICTIONS, je précise.

Cette séance a pour but de :

– Prévisualiser les périodes difficiles de changement de l’être.

– Prévisualiser quand pourrait arriver une passion amoureuse, un nouveau travail, un bébé, autre… etc.

– Avoir un regard plus détaillé sur une période donnée, si des questions existent, pour qu’elles trouvent leurs réponses.

La séance dure entre une heure et une heure trente. Son tarif est de 60 euros.

Pour vos tirages de Guidance par mail, vous pouvez avoir toutes les informations ici.

Si vous avez besoin d’autres renseignements, n’hésitez pas à me contacter (en commentaire, via le Chat du site, ma page Facebook, téléphone : 06 65 56 84 08.

A bientôt ! Christine B. (Hémassens Relaxologie)

Publié par Laisser un commentaire

La Guidance, comme vous ne la voyez peut-être pas !

La lumière est en chacun de nous, il faut juste accepter de la voir.
Coaching Guidance Intuitive Hémassens

Aujourd’hui, je vais essayer de lever un des voiles de cet outil que j’affectionne tout particulièrement, et qui reste un mystère pour beaucoup :

La guidance intuitive

En effet, on entend le mot Guidance un peu partout. 

C’est un terme toutefois assez nouveau et très « tendance mais on n’en connait pas souvent le sens exact.

Essayons donc d’en clarifier le sens. 

Qu’est-ce que la guidance ?

« Guidance » en anglais  signifie Orientation. 

Dans le sens « direction » donc chercher sa voie. 

Guidance est un terme que l’on utilise beaucoup pour désigner une lecture d’un tirage de cartes, (de tarot , oracle, ou autres) et son interprétation. 

La guidance, c’est le fait d’accompagner l’autre afin qu’il trouve sa voie, son chemin, sa destinée et qu’il puisse faire des choix.

Elle vous guide :

  • En vous aidant à repérer vos forces et vos faiblesses.
  • A comprendre vos échecs et trouver des solutions.
  • A comprendre vos émotions.
  • A sortir de votre souffrance.
  • A mettre en place une dynamique pour vous réaliser…
  • A retrouver une sérénité et un bien-être durable

Guidance et voyance, la même chose ?

La voyance est différente de la guidance. Guidance Intuitive. Hémassens Relaxologie

La voyance

Tout d’abord, je précise que mes séances ne font pas partie de ce domaine.

La voyance vous permet de vous informer sur des instants futurs, de connaître des fragments de votre avenir. 

C’est ce que recherchent beaucoup de personnes qui ont recours à l’occulte pour se rassurer, pour faire des choix de la même façon qu’une publicité vous fera décider si oui ou non, vous désirez acheter tel ou tel produit. 

Vous voulez découvrir votre futur, voir son déroulement, voir si cela se passera bien pour vous ou vos proches, voir ce qui vous attend professionnellement ou émotionnellement, pour calmer vos peurs et vous rassurer immédiatement. 

La guidance

A l’opposé, la guidance et particulièrement la guidance intuitive que je pratique ici,  ne repose pas du tout sur cette connexion aux flashs, clairaudience ou clairvoyance. 

La guidance est un cheminement, sérieux, plus rationnel, constitué de logique et de méthode avec des données beaucoup plus cartésiennes. 

Vous l’aurez compris, il s’agit de lecture approfondie des cartes, qui sont pour ceux qui s’y intéressent de près et décryptent leur langage, une mine d’informations à elles toutes seules. 

Une lecture détaillée des symboles qui se trouvent sur chaque carte, rendue possible grâce au savoir que l’on a acquis de notre formation et expérience solide, et qui a aiguisé notre intuition. 

En effet, c’est avec cette maîtrise que je parviens à laisser la place à mon intuition qui me permet de m’exprimer pour avoir la capacité de vous aider. 

Imaginez-vous en train de jongler ou jouer d’un instrument de musique !  La maîtrise de votre geste, fait que vous ne pensez plus au geste. 

Vous êtes totalement déconnecté, ouvrant la porte à des gestes créatifs fluides mais aussi intuitifs.

Mais si c’est l’avenir qui vous intéresse !

Si vous voulez connaître votre avenir, demandez précisément un professionnel qui fait principalement de la voyance. 

Gardez en tête que les voyants ne sont pas infaillibles, ayant un accès subtil à l’un de vos futurs alternatifs le plus probable en fonction de vos comportements présents. 

Ne les blâmez pas s’ils se trompent. Blâmez plutôt votre manque d’esprit critique d’avoir cru en eux aveuglément, naïvement. 

Ne tombez jamais dans la dépendance aux prédictions. Soyez le plus autonome possible.

Je ne fais donc pas de voyance, votre autonomie étant privilégiée, chacun a la responsabilité de sa vie et de ce qu’il en fait, avec un libre-arbitre absolument nécessaire.

Finalement, la guidance sert à quoi ?

Les décisions les plus difficiles à prendre sont celles qui vous présentent des chemins, au bout desquels vous ne serez plus la même personne.

La Guidance, c’est une lecture symbolique d’un tirage de cartes (tarots, oracles, runes…).

Quelle réponse pour quelle question ?

Lorsque vous vous posez une question concernant un domaine précis, (professionnel, familial, intime…) un tirage vous renseignera sur l’attitude à adopter, vous mettra en garde face à tel ou tel obstacle. 

Elle vous donnera une indication sur la manière de le contourner, vous donnera des arguments, ou vous permettra de vous sentir légitime d’aller dans telle direction ou même de renoncer à un vain espoir.  

La guidance doit être considérée comme un conseil. 

Imaginez-la, comme un chemin balisé de lumières qui vous permettent de marcher en toute sérénité vers votre avenir. 

Aucune question dont nous attendons les réponses oui ou non formels.

Les réponses positives ou négatives nous ferons pencher d’un côté plus que de l’autre mais ce n’est pas à moi de décider si c’est oui ou si c’est non : c’est seulement à VOUS de le faire !

La guidance est-elle faite pour vous ?

Je veux être tout ce que je suis capable de devenir

La guidance s’adresse à toute personne souhaitant éclaircir un point, renforcer un choix, cristalliser une opinion permettant de prendre une décision et d’avancer. 

Le problème de ce monde, la catastrophe d’une vie, c’est l’indécision. 

Quand vous attendez, par peur de faire le mauvais choix, le train de votre vie passe sans arrêt. 

Vous restez inlassablement sur le quai à attendre que quelqu’un prenne une décision à votre place ou que la force des choses vous tire d’un côté plus que de l’autre. 

Rappelez-vous qu’il n’y a que des bons choix mais que de ne pas en faire, c’est exactement ce qui vous condamne. 

Pas besoin d’être complètement perdu pour avoir recours à une guidance. 

C’est souvent un coup de pouce non négligeable. 

Ça rafraîchit la façon que vous avez de voir la vie ou la problématique abordée. 

Nous regardons la vie en général, avec des oeillères. 

La guidance peut donner le sentiment de l’aborder avec un angle plus grand. 

Peut-on poser toutes les questions lors d’une Guidance ?

La réponse est non ! Interdiction formelle d’aborder un sujet médical en guidance.

Je refuse catégoriquement. 

On peut parler de votre vie personnelle, professionnelle, amoureuse, spirituelle, maritale… etc. mais la santé, on ne l’évoquera jamais !

Le déroulement d’une guidance

Nous travaillons au préalable sur les questions dont vous aimeriez avoir les réponses. Les thèmes varient en fonction de vos besoins et les tirages sont tous différents.

Pour chaque question, je réalise un tirage. (De 3 à 8 cartes en général, mais cela peut être plus)

Chaque carte matérialise quelque chose (votre situation actuelle, l’obstacle, la façon de contourner l’obstacle, la finalité, la synthèse…). 

Lors de ces tirages j’utilise intuitivement les représentations, les symboles  et les illustrations des cartes pour faire un lien direct avec votre inconscient. 

Ainsi, je vous explique le tirage au fur et à mesure, ce que représente chaque carte ainsi que la manière dont elle intervient dans votre vie et vous pose les questions que les cartes me renvoient. 

Mais je ne suis pas la seule à parler. Nous sommes dans un échange et j’ai recours à mes compétences de coach pour vous accompagner, vous guider et vous indiquer les blocages et solutions qui se présenteront.

Nous avançons ainsi au fur et à mesure du tirage vers des solutions insoupçonnées à première vue ! 

Mes tirages de guidance intuitive sont des tirages à visée de développement personnel pour vous amener vers une solution. (Voir aussi cet article pour plus d’informations)

Tarif et durée

Le tarif de Coaching Guidance Intuitive est de 60 euros pour une durée d’une heure à une heure trente.

Vous désirez en savoir plus sur mon programme ? Je vous propose de lire mon article : Guidance intuitive : un bilan bien établi

Christine B.

Hémassens Relaxologie

Publié par Laisser un commentaire

Surmontez votre rupture même si vous l’aimez encore

Le temps guérit toutes les blessures ! 

Mais quand il s’agit de réparer votre cœur brisé, ce même temps semble s’écouler trop lentement, comme si tout s’était figé.

L’idée même qu’un jour tout ira mieux vous paraît étrange, surtout dans les premiers jours et les premières semaines de votre rupture amoureuse.

Tristesse, anxiété, manque… etc. peuvent s’installer durablement dans votre vie.

 Comment surmonter votre rupture amoureuse lorsque vous l’aimez encore ?

La réponse se trouve dans le chakra du cœur. C’est ce centre d’énergie qui va faire cesser la peine, couper les liens d’attachement, et permettre un nouveau départ.

Je vais tentez de vous expliquer comment se reconnecter à lui pour le soigner.

 Les ruptures amoureuses au niveau énergétique

L’idée, avec cet article, est de vous proposer un chemin différent, pour surmonter votre peine plus rapidement.

Même si c’est compliqué d’en accepter l’idée ici et maintenant, soyez assuré(e) que  les ruptures amoureuses amènent toujours un renouveau, du développement personnel, et la découverte de soi.

 Grandir pour mieux vivre  

Si votre rupture amoureuse semble ralentir le temps, elle fabrique aussi des émotions négatives à grande échelle, cela, vous avez pu le constater.

L’attachement au passé s’ancre dans le corps et l’esprit, toujours avec des regrets « j’aurais dû faire ci, dire ça, voir ça »

Pour ne rien arranger, le futur devient une source d’anxiété énorme : « je n’aimerai plus jamais » ou « si lui/elle ne veut plus de moi qui en voudra ? ».

De là à dire que, dans votre rupture amoureuse, vous évoluez dans un espace temps bizarre, il n’y a qu’un pas… que vous franchissez, hélas quasi toujours !

Vous êtes happé(e) par les souvenirs chéris et le futur incertain, vous ne vivez plus l’instant présent que dans les émotions négatives du manque.

Au niveau énergétique, vous vivez votre rupture comme une coupure nette d’alimentation.

Avec votre partenaire, vous avez créé des liens d’attachement tout au long de votre relation : souvenirs communs, projets, passions, envies, points communs, amis, familles, etc.…

Ces liens se tissent telle une immense toile d’araignée presque infinie.

Vous venez de rompre, ces liens ne sont plus.

Les chakras avec lesquels vous aviez pris l’habitude de vous compléter, d’échanger, ne sont soudain plus disponibles. 

Et c’est précisément ce vide qui vous joue des tours ! La nature déteste le vide. Dès qu’un vide est disponible, son rôle est de le remplir avec les premières émotions qui passent.

Dans le cas de la rupture, vous retrouvez la tristesse, l’anxiété, les projections anxiogènes.

Le vide laissé à l’intérieur par cette rupture se remplit avec les émotions du moment.

Les Fleurs de Bach pourront vous aider à faire glisser ces émotions plus facilement : Quelles Fleurs choisir ?

Votre plan d’action pour vous remettre rapidement

1- Nettoyer les énergies de votre environnement

 D’abord en vous occupant de votre lieu de vie. Comme vous, les maisons absorbent toutes les énergies. Les moments de joie, les peines, les partages, la solitude, les fou-rires et la tristesse, les visites à l’improviste d’amis ou le sentiment de vide, etc…

Si votre rupture date de quelques jours ou semaines, vos énergies ont été absorbées par votre maison. Rien de grave !

Mais comment pourrez-vous aller mieux à l’intérieur de vous-même si votre environnement reste figé dans une énergie d’attente ou de manque ?

Pour provoquer un changement positif rapide, la première chose à faire est donc de procéder à un grand nettoyage physique et énergétique.

D’abord un grand ménage de toutes les pièces. Une maison en désordre d’accord, mais pas trop… si les vibrations sont bonnes. Ne laisser aucun répit à tous les coins de la maison. Les coins de la chambre, les recoins sombres des placards, de l’entrée, du salon, de la cuisine. Poussière, nettoyage, ouvrir grand les fenêtres, changer les draps, aérer.

Vous pouvez en profiter pour faire un tri salutaire, amener des vêtements à des œuvres de charité, les vendre pour financer un voyage.

Dès que votre maison respire la propreté et le rangement,  vos vibrations s’élèveront automatiquement.

 2 – Connaissez-vous votre chakra du cœur et comment le rééquilibrer ?

Le chakra du cœur

Le chakra du cœur est votre centre de l’amour au sens le plus large.

L’amour de soi, l’amour de la vie, l’amour des parents, de la famille, des amis, des animaux, d’une passion, d’un pays, d’un partenaire amoureux.

Votre chakra du cœur stocke tous les événements liés à l’amour. Vos bons souvenirs y figurent, mais aussi vos ruptures amoureuses, vos déceptions amicales, etc.….

Son but est de stocker vos expériences pour mieux accueillir les événements de votre vie.

Mais dans la réalité… Avec un mental suractif, chaque rupture amoureuse vient raviver les précédentes.

 Votre façon de vivre les expériences, de les mentaliser, vient heurter ce centre d’énergie si délicat.

A force de vous répéter « je ne peux pas vivre sans lui/elle » ou « je l’aime encore », votre chakra finit par enregistrer les ruminations mentales comme une consigne.

Pourtant, sans votre mental, le chakra du cœur serait une formidable bibliothèque de ressources pour mieux aimer.

Comment rééquilibrer votre chakra du cœur

Pour équilibrer ce chakra, il faut le nourrir avec de l’amitié, de la joie, de l’amour.

Si cela vous paraît impossible dans votre quotidien, choisissez la lithothérapie qui fera une bonne partie du travail :

  • le quartz rose nous relie à notre enfant intérieur, à la joie, à la spontanéité. Le quartz rose représente l’amour du monde entier, mais aussi la tendresse. Il est à même d’adoucir les cœurs assez durs et influe sur les plaisirs et joies de l’amour. Les douleurs du cœur s’estompent et s’envolent grâce au quartz rose.
  • L’aventurine verte relance cette envie d’explorer pour trouver son bonheur. Cette pierre possède une énergie de nature douce et facile d’accès, qui fait de ce minéral naturel, la pierre idéale pour entamer un processus de connaissance de soi. Lorsqu’elle est associée au quartz rose, elle permet l’ouverture du cœur et de la conscience.
  • L’agate mousse est profondément liée au chakra du cœur qu’elle vient équilibrer en douceur.  Elle porte avec elle la joie de vivre et la sérénité. Bienveillante, énergétique et chargée positivement, son apport mental et spirituel a traversé le temps. Elle vous redonne confiance en vos capacités et vous recentre sur un chemin plus serein. Cette ouverture d’esprit va élargir votre vision et canaliser les influences positives de votre environnement naturel.

 Prenez soin de vous pour relancer votre chakra du cœur

Depuis votre rupture amoureuse, votre degré de cortisol est anormalement élevé. Votre corps est dans un état de stress critique.

4 – Faites-vous du bien !

Ce doit être votre priorité pour remonter la pente, trouver un autre chemin de vie.

L’amour est la composante essentielle de nos vies.

Qu’on choisisse, pour rebondir, de s’investir corps et âme dans une association caritative, dans la recherche d’un nouveau partenaire ou dans la reconquête de l’estime de soi… L’amour est nécessaire à chaque instant.

Quand nous créons cet amour, même dans les temps difficiles, nous faisons entrer la lumière.

Toutes nos actions s’alignent avec cette énergie puissante.

La loi de l’attraction se met en place, la joie arrive, comblant le sentiment de manque.

Nous rencontrons les bonnes personnes, au bon moment.

L’amour de soi est la clé pour surmonter une rupture amoureuse surtout lorsque l’on aime encore.

Pourquoi ? Parce que c’est cet amour de soi qui va vous amener à comprendre que le meilleur reste à venir et que la vie est belle, que ce soit en solitaire ou en couple.

Vous méritez  une vie enrichissante !

Vous méritez des vacances au soleil parce que vous travaillez dur pour cela.

Vos amis vous aiment, même si vous n’en avez pas conscience, là, tout de suite !

Votre famille vous aidera parce que vous en valez la peine.

Recherchez vos valeurs, vos qualités, récompensez-vous, mettez en place l’effet miroir que nous recherchons tous.

La loi de l’attraction, pour s’enclencher, demande un premier pas.

Pour relancer la machine, réfléchissez à ce qui pourrait vous faire du bien et en retour amenez du positif.

Si la tristesse vous empêche de découvrir une ressource positive, voici quelques suggestions :

  • Offrez-vous un massage, allez chez le coiffeur, offre-vous une manucure,
  • Organisez un diner avec des amis que vous n’avez pas vus depuis longtemps,
  • Intéressez-vous à la lithothérapie (cette énergie des pierres qui nous fait tant de bien !)
  • Faites une grasse matinée
  • Tenter de nouvelles activités (c’est l’occasion de commencer le yoga, vous qui en rêviez !)
  • Equilibrez votre chakra du cœur
  • Prenez un café en terrasse
  • Achetez une nouvelle marque de crème glacée
  • Revoyez votre série favorite
  • Tentez de mettre au point le meilleur fondant au chocolat
  • Passez du temps avec vos enfants
  • Marchez dans la nature
  • Cuisinez (pour vous faire plaisir)
  • Ecrivez ! (couchez vos pensées sur le papier, cela peut beaucoup vous aider)
  • Renouvelez votre garde robe !
  • Dansez !
  • Refaites  votre déco en mode cocoon !
  • Apprenez  les chakras !
  • Consultez un coach axé solutions !
  • Offrez-vous une séance de relaxation ! (hypnose, sophrologie)
  • etc…

Toutes les actions en rapport avec la joie et le bien-être que vous choisirez d’entreprendre auront un effet bénéfique sur le chakra du cœur.

Dès qu’un moment de partage, de respect et d’amour a lieu, ce chakra se rééquilibre.

Une activité par semaine ne me paraît pas de trop.

 3 – Coupez les liens d’attachement même si vous l’aimez encore

Couper un lien d’attachement peut vous sembler brutal. (Connaissez-vous les petits bonhommes allumettes ?)

En réalité, c’est tout le contraire, surtout quand on veut savoir comment surmonter une rupture quand on aime encore.

Ce sont les liens d’attachement qui sont dans la brutalité, car ils finissent toujours par nous enfermer.

La croyance la plus dérangeante avec ces liens est que sans eux, notre vie serait moins belle. « Sans lui (sans elle) je ne suis rien » ou « c’est toute ma vie ».

Bref, les liens d’attachement semblent nous dire que nous ne sommes pas des personnes  «complètes »  capables de suivre un chemin de développement personnel sans une ou plusieurs personnes à nos côtés.

Prenez un moment pour réfléchir en conscience.

A quelles pensées, à quels souvenirs, à quels projets êtes-vous vraiment attaché(e) ?

Pensez-vous que sans ces liens, vous pouvez réussir, à vivre une vie formidable ?

Si votre réponse est non, il sera temps de vous occuper de votre chakra racine. (Un prochain article est en cours)

Ce chakra est indispensable pour installer un sentiment de force tranquille, une identité forte et une zone de sécurité. Il est, avec celui du cœur, notre allié pendant les grandes remises en question, et les périodes de changement.

L’attachement ne devrait pas être une composante de l’amour.

On devrait aimer sans conditionner notre bonheur à ce seul amour.

Ouvrir son cœur, ce n’est pas le « donner ».

Être soi, et le rester,  vivre sa vérité, son chemin personnel, même en couple.

Cet amour n’empêche pas de partager des moments incroyables de communion… sans pour autant se définir soi-même qu’à travers cet amour.

Si ces liens énergétiques sont toujours présents après une rupture amoureuse, le plus sage est de larguer les amarres pour retrouver sa liberté et son libre arbitre… pour mieux se retrouver.

J’espère que cet article aura pu vous amener un peu de cette sérénité qui vous manque tant en ce moment.

Quelle est la première action que vous allez tenter de mettre en place ?

N’hésitez pas à me laisser un commentaire… A bientôt !

Christine B.

Hémassens Relaxologie

Publié par Laisser un commentaire

L’importance de dire ce que vous ressentez pour votre santé émotionnelle

Qu’est-ce-que la santé émotionnelle ?

La santé émotionnelle est très difficile à définir, puisque l’équilibre qui la compose est unique pour chaque individu.

Je vais vous partager, dans cet article, une partie de mon programme de coaching de gestion des émotions, afin de vous permettre d’y voir un peu plus clair.

La santé émotionnelle est un équilibre entre différents aspects de votre vie 

Votre bien-être physique, mental, émotionnel, spirituel et sexuel.

Elle peut être rehaussée par l’amour, l’amitié, le soutien social et le sentiment d’appartenance à votre communauté.

Elle peut inclure des éléments comme votre capacité d’apprécier la vie sans être géné(e) par des choses du passé ou préoccupé par l’avenir et votre aptitude à gérer le stress, à maintenir une vision positive et à « rebondir » d’une difficulté.

Lorsque vous vous sentez en bonne santé sur les plans mental et émotionnel, vous vous sentez plus capables de jongler avec les différents aspects de votre vie et de faire les changements nécessaires pour restaurer l’équilibre entre eux.

Vous êtes plus en mesure de reconnaître vos forces et vos talents et de les exploiter afin de réaliser votre potentiel.

Être bien émotionnellement vous permet de ressentir et d’exprimer plus facilement l’éventail complet de vos émotions.

Et vous vous sentirez mieux équipés pour affronter les problèmes de la vie.

Pourquoi est-ce important de dire ce que vous ressentez ?

Dire ce que vous ressentez soulagera votre sensation de mal-être mais contribuera aussi à maintenir votre santé émotionnelle.

De plus, votre capacité à communiquer émotionnellement rendra votre vie plus facile, que ce soit dans vos relations professionnelles, amicales, familiales ou amoureuses.

En effet, cela vous aidera à fixer des limites lorsque cela est nécessaire et vous permettra enfin de rester en bonne santé sur le plan psychologique.

Apprendre à dire ce que vous ressentez peut être très difficile pour certains.

Par où commencer pour pouvoir y arriver ?

Vous seriez capable de parler longuement de ce film que vous venez de regarder et que vous avez apprécié.

Vous pourriez également décrire les comportements des autres, ce que certaines personnes vous font subir, ce que d’autres encore vous disent.

Cependant, analyser votre propre état d’esprit et mettre des mots sur cette boule douloureuse, intime et complexe que vous avez dans le ventre vous coûterait beaucoup.

C’est comme si c’était l’apprentissage d’une nouvelle langue.

Il s’agit donc d’apprendre toutes ces notions où se mêlent vos sensations, vos émotions et vos pensées.

Une nouvelle langue, en somme, qui vous permettrait de canaliser ce malaise psychologique qui vous handicape et qui devra sortir d’une manière ou d’une autre.

Lexpression de vos émotions ne vous permettrait pas seulement de vous libérer, mais serait aussi une véritable forme de guérison.

Nous pouvons comparer cela à une cage quon ouvrirait pour laisser senvoler les oiseaux de vos émotions.

Cependant, il est évident qu’il s’agit là de quelque chose de plus facile à dire qu’à faire.

Même si la plupart d’entre vous comprennent que le fait de parler de ce qui vous fait souffrir atténue la douleur, comment peut-on faire ?

Comment libérer lexpression des émotions ?

Et plus encore…auprès de qui ?

En effet, savoir comment exprimer et communiquer ses états d’âme est une chose, et savoir avec qui le faire en est une autre.

Cela est peut-être même encore plus important.

Il y a des gens avec qui vous ne serez jamais en mesure de vous ouvrir et il y en a d’autres, au contraire, avec qui ça fonctionnera immédiatement.

Ces derniers, coachs de vie, psychologues… etc., sont de parfaits médiateurs qui facilitent le transfert d’émotions et la libération des angoisses.

Voyons tout cela de plus près.

Comment ne pas regretter le fait de dire ce que vous ressentez ?

Apprendre à dire ce que vous ressentez vous aiderait à vous sentir mieux.

Cela vous permettrait aussi daméliorer votre bien-être, votre stabilité émotionnelle et votre estime de vous-même.

Toutefois, il y a un aspect important à prendre en compte.

En effet, exprimer ses sentiments et ses sensations ne doit pas se faire trop tard.

C’est-à-dire attendre jusqu’à ce que vous n’en pouviez plus ou lorsque vous aurez atteint la limite.

Il ne faut donc pas attendre que la souffrance soit si insupportable car vous risquez que les frustrations affaiblissent ou même étouffent votre désir d’aller de l’avant.

Exprimer ce que vous ressentez au quotidien est primordial pour votre santé.

Cest donc une habitude à prendre.

Parce que si quelque chose vous met en colère et vous bouleverse, il ne faut pas le cacher.

En effet, vous devez apprendre à exprimer vos sentiments avec assurance.

Ainsi, si certaines personnes, certaines circonstances ou certains événements vous blessent ou sont source d’angoisse et de tristesse, vous ne devez pas l’ignorer.

En prenant en compte ce qui vous fait mal ou vous inquiète dans le moment présent, vous pouvez prévenir les futurs problèmes éventuels.

Vous pouvez ainsi également améliorer vos relations avec les autres.

La sincérité, le bon usage de l’affirmation de soi et la gestion quotidienne des émotions favorisent une vie harmonieuse, mais aussi la santé.

Voyons maintenant comment y parvenir.

Avant de dire ce que vous ressentez, vous devez savoir ce qui ne va pas chez vous.

La connaissance de soi est donc la première étape de la communication émotionnelle.

Pour mieux le comprendre, je vais commencer par vous donner un exemple.

Ces derniers temps, vous vous disputez plus que d’ordinaire avec votre partenaire sur des sujets anodins.

La colère que vous ressentez envers lui ou elle est de plus en plus fréquente.

Dans cette situation, vous devriez absolument clarifier ce qui se passe au plus vite et trouver ce qui cause une telle situation.

Parfois, le problème vient de votre foyer ou des gens qui vivent avec vous mais aussi de votre travail ainsi que le stress y étant associé.

Ce malaise interne vous poursuivra partout, instaurant ainsi une mauvaise ambiance dans votre relation.

Des informations provoquant des émotions qui ne peuvent être refoulées

Chaque émotion vous transmet une information spécifique.

Vous devez donc essayer alors de la décrypter.

Tout d’abord pour vous-mêmes, puis pour les autres.

Or, généralement, personne ne vous a appris à le faire.

Pire encore, vous êtes le plus souvent convaincu(e) de la nécessité de réprimer une grande partie des émotions que vous ressentez.

Si quelque chose vous fait mal, vous avez tendance à le cacher.

Si quelque chose vous met en colère, vous vous sentez obligé(e) de rester correct(e) et poli(e) et de laisser se dissiper l’émotion suscitée.

Il existe aussi de mauvaises émotions.

Par exemple, la colère, la tristesse ou la déception.

Alors qu’en fait, savoir leur donner de l’espace, les décoder et les valoriser est un outil exceptionnel de bien-être psychologique.

  • Dire ce que vous ressentez lorsque quelque chose vous met en colère vous aidera également à éviter que cela ne se reproduise.
  • Si vous ressentez de la colère, c’est parce qu’il y a un aspect de votre vie qui exige un changement. Vous devez alors vous y intéresser de plus près.
  • Si vous ressentez de la tristesse, vous devez vous donner du temps pour vous en remettre, sachant en outre qu’il y aura des choses que vous devrez accepter au préalable.

Votre humeur vous appartient, mais vous pouvez en faire part à ceux qui vous comprennent

Apprendre à dire ce que vous ressentez vous aidera à devenir meilleur(e) en matière d’intelligence émotionnelle.

En outre, votre humeur vous appartient et il n’est pas judicieux d’attendre des autres qu’ils résolvent vos problèmes ni de leur faire porter la responsabilité de votre bien-être.

Cette tâche, il n’y a que vous qui pourrez la résoudre.

Bien sûr, vous pouvez attendre du soutien, de la présence et de la compassion de la part de votre entourage.

C’est pourquoi il est important de bien choisir ces personnes avec lesquelles vous partagez vos émotions et vos états d’âme.

Le mieux est encore d’éviter les personnes qui sont promptes à juger.

Celles qui sous-estiment vos sentiments.

Ou encore celles qui donnent par facilité ou désintérêt, des recettes rapides et génériques afin de résoudre des problèmes spécifiques qui dépendent de variables aussi nombreuses que complexes.

Pour conclure, la question des émotions est trop souvent laissée pour compte.

« Reconnaître ce que vous ressentez et savoir l’exprimer avec assurance est la clé de la survie et du bien-être. »

N’hésitez pas à vous faire aider si vous pensez ne pas pouvoir y parvenir, comment vous exprimer…

En coaching, nous travaillons donc ensemble tous ces aspects, la solution n’est jamais bien loin…

Et si vous désirez vous faire aider par les Fleurs de Bach, voici le lien de mon questionnaire pour les choisir :

Quelles Fleurs de Bach choisir ?

Christine B.

Hémassens Relaxologie

Publié par Laisser un commentaire

Les 6 principales émotions

Qu’est-ce qu’une émotion ?

Le mot “émotion”, du latin “emovere” signifie mouvement. 

Une émotion est donc une énergie qui nous met en mouvement.

Et comme je vous l’ai dit dans mon précédent article : Les émotions, c’est la vie !

En coaching, nous essayons de trouver ensemble, tout axe vous permettant d’avancer vers une solution. 

J’estime donc très intéressant de connaître la dimension liée au mouvement des émotions pour comprendre que le message que cette émotion veut nous communiquer à travers le corps.

Comme une émotion est une réaction du corps à un stimulus, elle nous indique toujours la nature de la situation (la présence d’un danger éventuel, une souffrance, une réjouissance…) et comment il convient d’y répondre.

Il n’existe pas à proprement parler d’émotions négatives ou positives.

Toutes les émotions ont une fonction. C’est ce que l’on va donner comme sens à l’émotion qui en fera une émotion agréable ou désagréable. 

Toutes les émotions ont une valeur importante.

Pour reconnaître une émotion, il est alors essentiel de capter les sensations corporelles, ce qui se passe à l’intérieur, les envies ressenties.

Les émotions sont des indices sur soi.

Je vous invite à passer en revue les 6 émotions de base.

La joie

Emotion de satisfaction pleine et entière, qui affecte la totalité de la conscience. 

Attention, ce n’est pas la même chose que le plaisir car elle n’affecte qu’une partie de la conscience (par exemple uniquement la sphère corporelle). 

Elle traduit le fait que la personne s’approche du but qu’elle s’est fixée. 

Il n’est pas nécessaire de l’avoir atteint : le simple fait d’avoir l’impression de s’en rapprocher est déjà, en lui-même, un important facteur de motivation.

La joie est un mouvement vers l’avant qui nous fait avancer vers nos objectifs et vers les autres.

La joie augmente l’énergie disponible et le bien-être.

Elle se traduit par la sécrétion d’hormones du plaisir (ocytocine, endorphine…) qui développent l’optimisme.

La tristesse

Elle est engendrée par une perte, celle d’un objet, d’un être cher, d’un rôle que l’on valorisait, par l’abandon d’un but que l’on s’était fixé…

Elle joue un rôle fondamental dans la régularisation psychologique (émotion compensatoire) car nous sommes tous programmés pour nous attacher aux choses et aux gens. 

D’ailleurs, l’attachement est une condition normale chez l’enfant qui vient au monde. 

La tristesse est pour lui une condition normale car il doit, petit à petit, se séparer de sa mère pour devenir plus indépendant.

La tristesse est un mouvement vers le bas qui nous aide donc à lâcher nos attachements (à un être proche comme lors d’une séparation ou d’un deuil, un projet comme lors d’un échec ou encore d’une illusion). C’est pour cette raison qu’on se sent mieux après avoir pleuré.

Le dégoût

C’est une émotion de rejet qui peut être de l’ordre de l’instinct ou de la culture. Il s’agit de mettre à l’écart des objets ou des personnes qui sont jugés nocifs pour soi. Tel aliment nous dégoûte parce que l’on n’apprécie pas son odeur ou telle personne nous dégoûte car elle agit selon des valeurs qui sont contraires ou trop éloignées des nôtres.

Mais le dégoût peut aussi être tourné vers soi, par exemple lorsque l’on juge que l’on n’a pas atteint son objectif ou que l’on n’est pas à la hauteur.

Dans ce cas, le dégoût se manifeste par de la honte ou de la culpabilité.

Le dégoût permet de ne pas accepter ce qui n’est pas bon pour nous, de ne pas avaler n’importe quoi.

Le dégoût se traduit par une sensation de nausée.

La peur

Elle est certainement l’une des émotions les plus anciennes chez l’animal et chez l’homme.

Elle est ressentie en présence d’un danger réel, à venir ou imaginaire.

Ce danger est perçu par l’individu comme une menace vis-à-vis de son intégrité physique (on peut avoir peur d’un chien qui montre les crocs, d’une voiture qui semble incontrôlable), mais aussi sociale (la peur d’être rejeté(e) d’un groupe, d’être licencié, d’être quitté par son conjoint…) 

Elle incite, soit à la fuite, soit au combat. Elle peut se manifester par un ensemble de signes divers : hausse de la fréquence cardiaque et du rythme respiratoire, suée, tremblements, écarquillement des yeux, pâleur, chair de poule, cri, paralysie ou même, perte de conscience…

La peur est un mouvement de recul qui nous permet de fuir le danger perçu dans un objectif de survie.

La surprise

C’est une émotion engendrée par un événement inattendu ou une révélation soudaine. Elle est généralement assez brève, et est suivie par une autre émotion : colère, joie ou tristesse…

La surprise prépare aux changements.

La colère

Elle peut être la conséquence d’une blessure (physique ou psychique), d’un manque, d’une frustration… Elle traduit la volonté de s’affirmer comme personne, de défendre son intégrité physique ou psychique.

Elle est dirigée vers une cause bien précise, qui empêche d’atteindre un but. Par exemple, un enfant se met en colère quand sa mère lui ordonne de rentrer à la maison, alors que lui n’a qu’un seul objectif : s’amuser.

Elle permet soit de supprimer l’obstacle (en l’agressant), soit de réguler la relation, en mettant l’autre à distance.

La colère est un mouvement qui repousse et a pour fonction de poser des limites personnelles.

Petit exercice à faire

Chaque soir,  prenez le temps d’identifier, puis de noter sur un petit carnet, la ou les émotions qui ont marqué votre journée :

Avez-vous ressenti : Ont-elles provoqué :

– De la joie ? – Une envie de bouger ?

– De la peur ? – Apathie, rumination ?

– De la tristesse ? – Maux de ventre ?

– De la culpabilité ? – Fourmillements, gorge serrée ?

Pour vous aider à identifier vos émotions, servez-vous de la roue du psychologue Robert Plutchik.

Elle peut vous offrir un point de repère intéressant.

En coaching émotionnel, nous travaillons ensemble afin de connaître et reconnaître vos émotions grâce à un bilan très précis. 

J’utilise régulièrement pour vous aider, des Fleurs de Bach pour vous permettre de grandir, vous affirmer et entretenir votre bien-être.

Car, à l’inverse, ne pas être en contact avec vos émotions ou se laisser envahir par elles vous prive de leurs buts bénéfiques.

Ecouter ses émotions, mais aussi se libérer des plus envahissantes vous permettra de retrouver le contrôle de votre vie !

Christine B.

Hémassens Relaxologie

Publié par Laisser un commentaire

Les émotions, c’est la vie !

Les émotions sont aujourd’hui au centre de nos vies ! Et ces derniers temps, nous sommes servis ! 

Les thérapies les plus en pointe, reconnaissent l’importance des émotions et la recherche leur consacre une place de plus en plus importante.

Il est aujourd’hui admis que l’émotion est un facteur déterminant du comportement.

Je vais essayer en premier lieu de vous la déterminer plus précisément.

L’émotion a 5 caractéristiques principales

L’émotion est une notion floue qui a la particularité d’être propre à chaque individu.

Définition de l’émotion

Voici une définition que je trouve assez adaptée :

L’émotion est une réponse comportementale et physiologique, brève et intense, qui reflète et/ou révèle le vécu subjectif de celui qui est affecté par un événement interne ou externe.

Voici ces 5 caractéristiques principales :

1- Elle est à la fois une sensation et une construction mentale, qui vous pousse à réagir (le son d’un klaxon… peur…. vous vous arrêtez). 

Toutefois, notons que cette réaction est subjective puisqu’elle se base sur une interprétation personnelle de la réalité.

2 – Elle a une fonction de survie, (nous pousse à fuir telles des réponses adaptatives à des situations inattendues),

3 – Elle est un phénomène observable, ce qui nous secoue intérieurement et nous met en mouvement. Elle est perçue tel un motivateur qui influence nos choix.

4 – Elle est brève, apparait soudainement et disparait aussi vite qu’elle est arrivée ! (de quelques secondes à quelques minutes). 

Comptez jusqu’à 90 afin de laisser passer l’émotion forte qui vous submerge, puis adoptez une réponse choisie et adaptée.

5 – Elle nous accompagne au quotidien et est indispensable car elle nous aide à affronter chaque situation et chaque moment important. (Si vous avez de la colère chaque matin avant d’aller au travail, ce sera le signe que ce travail ne vous convient, ou en tout cas il faudra modifier quelque chose !)

Des buts bénéfiques

Connaitre et reconnaitre ses émotions permet de grandir, de s’affirmer et d’entretenir son bien-être.

A l’inverse, ne pas être en contact avec ses émotions, nous prive de leurs buts bénéfiques.

D’où l’intérêt d’écouter ses émotions, de mettre un nom dessus comme nous le faisons lors d’un bilan émotionnel, mais aussi de se libérer des plus envahissantes pour retrouver le contrôle de sa vie (avec les Fleurs de Bach ou encore l’EFT) !

Dans mon prochain article, je vous parlerai plus en détails des six émotions principales que nous rencontrons tous !

A bientôt !

Christine B.

Hémassens Relaxologie

Publié par Laisser un commentaire

L’auto-sabotage inconscient dans votre vie de couple

Pourquoi, alors que vous vous aimez faites-vous de l’auto-sabotage conscient ou inconscient de votre couple ?

Comment se manifeste l’auto-sabotage amoureux ? 

Pourquoi l’auto-sabotage est inconscient ? 

Pourquoi vous continuez à auto-saboter votre couple de façon consciente ?

Voilà quelques questions auxquelles je vais essayer de vous répondre.

Comment se manifeste l’auto-sabotage ?

Au départ, vous vous rencontrez et êtes attirés l’un par l’autre. 

Vous souhaitez vivre en couple pour vivre plus heureux, que tout seul.

Vous souhaitez une relation amoureuse et harmonieuse, mais voilà qu’une situation arrive vous faisant réagir.

Vous commencez à vivre des situations qui vous sont désagréables, au point d’enchaîner l’auto-sabotage.

Et pour être précis, ce n’est pas vous dans tout votre être qui êtes dérangés par la situation, c’est une partie de vous.

Car une partie de vous est très heureuse de vivre en couple, et trouve même la situation magnifique, et ressent beaucoup d’épanouissement. 

Par contre, une autre partie vient se focaliser sur le petit détail, le petit grain de sable qui vient se mettre dans la machine. 

Ce petit grain de sable devient une montagne dans la relation.

À partir de ce moment là, cette partie là commence à prendre le contrôle de vous-même et c’est là que vous êtes dans l’auto-sabotage de votre relation de couple.

Définition de l’auto-sabotage

Une manière de s’interdire de réussir sa vie par un mécanisme inconscient en adoptant le masque d’arguments rationnels et conscients.

Pourquoi l’auto-sabotage est-il inconscient ?

Une réaction inconsciente est impulsive !

À la base, l’auto-sabotage est une réaction inconsciente et impulsive face à une situation donnée que vous allez interpréter.

Par exemple :

Le soir, madame est déjà à la maison, elle commence à préparer le repas, monsieur arrive. Elle est impatiente qu’il vienne la retrouver, l’embrasser, lui raconter peut être sa journée, et ainsi retrouver un moment de contact et de proximité.

Puis elle s’aperçoit qu’au bout de 15 min, une fois qu’il a passé la porte d’entrée, il n’est toujours pas venu la voir.

Et là elle peut commencer à interpréter cette situation par tout un tas de pensées plus ou moins négatives qui vont faire que, quand il va venir la rejoindre, elle va être d’humeur pas très chaleureuse pour lui faire remarquer justement que cette situation ne lui convient pas. Seulement la façon dont elle va réagir va engendrer une ambiance désagréable, entre elle et lui, puisqu’elle va l’accuser de quelque chose alors que c’est elle qui a réagi. Cela va enchaîner une soirée qui va être plutôt maussade voire désagréable.

Un manque de connaissance de soi

Le deuxième point qui concerne l’auto-sabotage inconscient est tout simplement le manque de connaissance vis à vis de vous-même, de vos besoins, de ce qui est important pour vous et en même temps le manque de connaissances vis à vis des processus pour aller les chercher.

1 – C’est à dire : “Comment je fais pour savoir de quoi j’ai besoin ? 

2 – Comment je dialogue avec les parties de moi-même ? 

3 – Comment je peux trouver de nouvelles réponses plus adaptées aux situations ?”

Exemple pratique

Reprenons l’exemple de tout à l’heure, avec la partie d’elle qui se sent frustrée, sans considération…

Quand Monsieur ne vient pas tout de suite, l’embrasser et lui signifier ainsi, qu’elle est importante pour lui ;

Elle n’a pas appris qu’elle pouvait avoir des besoins très spécifiques à elle, qu’elle pouvait avoir une partie plus sensible à ce type de frustration ou ce type de non reconnaissance et qu’elle n’a pas de connaissances sur les processus pour aller la chercher et communiquer avec elle-même.

Alors effectivement elle continuera à s’auto-saboter de façon inconsciente simplement par un manque de connaissance de théorie et aussi de pratique de connaissance de soi.

Pour préciser, votre auto-sabotage est inconscient puisque :

  • Vous ne connaissez pas les méthodes de communication relationnelle bienveillante qui vont favoriser la relation,
  • Vous ne connaissez pas non plus vos différents besoins qui sont propres à chacun et donc différents, 
  • Vous ne connaissez pas les différents langages de l’amour :  les vôtres et celui de votre partenaire. 

Avec toutes ces lacunes vous aboutissez fatalement à une inconscience, des faits et des situations, qui vous fera réagir de façon impulsive et non contrôlée.

Je vous parlerai dans dans d’autres articles de nos différents besoins et différents langages…

Les habitudes et les croyances

Un autre point qui nous amène à vous auto-saboter dans votre couple et de façon inconsciente : ce sont vos croyances et vos habitudes.

Et oui, vos habitudes de communication et vos croyances, datent de votre plus tendre enfance. 

Cela ne s’est pas construit du jour au lendemain.

Toutes ces croyances et ces habitudes ont créé tout simplement des processus qui vous empêchent de réfléchir, de prendre des temps de recul et d’analyse de ce qu’il se passe réellement.

Ainsi, vous pouvez avoir :

  • des habitudes de communication à dire par exemple : “tu es maladroit”, “tu n’as pas pensé à ceci”, tu , tu , tu… le tu qui tue.
  • des croyance sur vous, comme : “je suis maladroit”, “je ne suis pas assez bon pour faire ceci” ou “je suis incapable de faire cela”…

Quoi qu’il en soit, dans les deux cas, vous êtes en train d’auto-saboter votre relation de couple de façon totalement inconsciente simplement par habitude et par croyance.

Votre fonctionnement psychologique

Vous pouvez aussi expliquer votre auto-sabotage inconscient par rapport à votre fonctionnement psychologique.

En effet, vous êtes constitué(e) en tant qu’adulte, de plusieurs parties. 

Vous avez d’un côté votre « Soi » ou votre « Être »  qui est conscient et de l’autre côté toutes vos parties qui sont protectrices ou blessées par des situations passées.

Vos parties protectrices 

Elles sont là pour contrôler vos comportements afin de vous protéger de situations qui peuvent vous être difficiles ou très désagréables.

C’est ainsi que vous allez, avec ces parties protectrices qui vont vous contrôler, et vous faire réagir, provoquer l’auto-sabotage de votre couple.

En effet, elles viennent prendre le contrôle total de votre être, sans que vous vous en aperceviez, et agir dans votre relation de couple en particulier avec l’autre.

Est-il possible de faire machine arrière ?

Oui cela est possible, simplement avec un peu plus de conscience. Et cela se travaille.

Votre partie consciente

Vous utilisez cette partie de vous-même pour réagir dans une situation que vous désirez arrêter !

Elle n’est pas très visible, mais au contraire est très subtile.

Dans le cas de l’exemple de l’arrivée de Monsieur le soir dans l’article plus haut, une partie de Madame vient prendre le devant et la contrôle ; la partie consciente est la partie qui se sent frustrée et qui a besoin d’être reconnue immédiatement dès que Monsieur rentre à la maison par exemple.

La déresponsabilisation

Votre inconscient vous amène aussi à prendre une posture qui vous déresponsabilise. 

C’est à dire que vous rejetez généralement la faute de votre ressenti désagréable ou de votre mal être, sur l’autre.

C’est ainsi qu’un jeu de pouvoir, un jeu de “qui a tort et qui a raison” se met en place entre les deux partenaires.

Il est possible aussi de jouer à un autre jeu psychologique très bien connu, c’est le jeu du triangle de la relation dans lequel vous jouez à tour de rôle, le rôle du bourreau ou du persécuteur, le rôle de la victime et le rôle du sauveur.

Et vous tournez à travers ces trois rôles au gré des circonstances et au gré des relations que vous avez. 

Dans tous les cas, quand vous rentrez dans ce triangle, vous rentrez dans une dynamique de déresponsabilisation pensant que l’autre est toujours la cause votre mal-être.

Pourquoi continuez-vous à saboter votre couple en étant conscient(e) ?

En effet, vous pouvez avoir différents stades de conscience vis-à-vis de votre auto-sabotage dans votre couple.

Au premier stade, 

Vous pouvez être conscient(e) que cela ne vous convient pas mais en même temps vous n’avez pas encore pris la décision de vouloir changer quoi que ce soit.

Deuxième stade 

Vous pouvez avoir pris la décision de changer sans passer à l’action et notamment sans analyser les causes de vos réactions.

Dans un troisième stade

Vous pouvez avoir conscientisé les causes et en même temps ne pas avoir acquis les connaissances pour pouvoir mettre en place d’autres actions pour répondre plus adéquatement aux situations.

Dans un quatrième stade

Vous vous êtes formé(e), vous avez analysé les causes, vous êtes maintenant à l’aise avec tous les outils de la communication et les processus intérieurs. 

Pourtant vous n’arrivez pas à atteindre les résultats escomptés, c’est-à-dire qu’il y a encore une partie plus forte en vous qui vous empêche de réaliser ce bien-être relationnel, avec vous-même et avec votre conjoint. 

Dans ce cas là en particulier, il sera bon de vous faire accompagner par une tierce personne qui peut être un coach de vie ou un thérapeute pour vous aider à aller à la rencontre de cette partie qui vous empêche de faire un pas de plus vers une qualité relationnelle.

Et dans le cinquième et dernier stade

Vous êtes dans le stade de l’entraînement, où vous êtes beaucoup plus conscient. 

Ayant déjà acquis les connaissances et les compétences, vous êtes à présent dans le stade où vous allez commencer à mettre en place des changements de plus en plus rapidement dans la situation.

En vous entraînant tout d’abord, une fois la situation réactionnelle passée. 

Puis en revenant dessus et en l’analysant, ce qui vous permettra de vous expliquer après coup avec votre partenaire.

Puis, plus ça va aller, plus vous serez conscient(e) que sur l’instant T une pensée arrive et que cette pensée vous fait réagir. 

Cette pensée/partie, une fois que vous en aurez pris conscience, vous pourrez en prendre soin, sans pour autant vous laisser envahir et vous laisser réagir inconsciemment par celle-ci.

En résumé

Ce qu’il faut retenir de cette notion d’auto sabotage conscient et inconscient de votre relation de couple, c’est qu’il y a plusieurs facteurs qui vous sont personnels, votre histoire, vos habitudes, vos croyances, et plusieurs éléments vu dans cet article.

Quand les mécanismes d’auto-sabotage commencent à vous paraitre plus conscients, la notion la plus importante sera la prise de décision individuelle de développement personnel, avec soi-même, pour aller vers de nouvelles façons d’être en communication et vers un nouveau comportement dans votre couple, ce qui libérera bien évidemment tous les actes d’auto-sabotage.

J’espère que cet article vous aura été utile.

Si vous êtes dans une situation où l’auto-sabotage est présent dans votre couple, laissez-moi un commentaire !

Christine B.

Hémassens Relaxologie

Publié par Laisser un commentaire

L’intimité émotionnelle dans le couple

L’intimité émotionnelle dans le couple

Partager votre intimité émotionnelle au sein de votre couple vous procure une multitude de bénéfices, mais avant d’en parler, il est nécessaire avant tout d’analyser vos croyances sur la question.

Qu’est-ce pour vous, l’intimité émotionnelle ?

Vous pensez généralement que l’intimité sexuelle est l’élément principal dans la vie d’un couple. 

Il est vrai que la sexualité est quelque chose de très important.

Mais vous oubliez peut-être qu’il existe une intimité que l’on omet souvent de prendre en considération et à laquelle vous pensez un peu moins par rapport à l’intimité sexuelle. 

Il s’agit de l’intimité émotionnelle.

L’intimité émotionnelle est une intimité qui est trop peu partagée par la plupart des couples car elle demande d’oser dévoiler ses sentiments et ses émotions, de partager sa vulnérabilité et ses blessures, de révéler son histoire, ses peurs et ses conflits intérieurs. 

Et ce n’est pas si simple de se sentir prêt à se dévoiler si intimement à l’autre.

En partageant votre intimité intérieure, vous permettez à l’autre, en lui faisant ce cadeau, de pouvoir vous rencontrer, de pouvoir rencontrer votre vraie nature, votre être intérieur et profond, celui que vous gardez généralement dans un jardin secret.

Or là vous allez permettre à l’autre de vous découvrir et de vous connaître tel que vous êtes.

Quelles sont les conditions nécessaires pour partager votre intimité émotionnelle ?

Afin de partager votre intimité émotionnelle des conditions sont nécessaires.

1ère condition

L’une des premières conditions est évidemment celle d’apprendre à vous connaître vous-même. 

Comment pouvez-vous partager ce qui il y a au fond de vous, ce qu’il y a de plus intime, si vous n’avez jamais été le rencontrer vous-même ?

Et c’est en cela que le développement personnel que je vous propose en coaching, individuel est important, pour aller à la rencontre de ce qu’il y a au fond de votre être. 

Mais il y a d’autres conditions.

2ème condition

La deuxième condition est de pouvoir accueillir ce qui se passe en vous, c’est-à-dire accueillir vos émotions, vos sentiments, vos réactions qui sont parfois incontrôlables ou très fortes, accueillir vos blessures, les choses qui vous font mal, accueillir toute votre histoire et tout ce qui peut se passer en vous. 

Vous accueillir, c’est vous ouvrir avec amour à vous-même.

3ème condition

La troisième condition est que vous vous engagiez en tant que couple, c’est-à-dire que chacun des deux partenaires soit engagé dans une relation plus profonde d’être à être.

Un couple engagé en détails :

  • Vous vous engagez dans un respect mutuel, à échanger entre vous.
  • Vous accueillez toutes les raisons de l’autre. C’est d’abord vous accueillir vous-même, accepter ce qui vous arrive, pouvoir vous ouvrir à cela, et dans un deuxième temps pouvoir vous ouvrir à l’autre afin de l’accueillir.
  • C’est aussi s’engager dans une écoute authentique et bienveillante. Cela signifie une écoute sans aucun jugement et avec une ouverture la plus grande possible sur tout ce qu’exprime l’autre lorsqu’il nous fait ce cadeau.
  • Il y a un autre point important dans le couple engagé, c’est la confiance dans le couple. C’est avant tout la confiance en soi qui va permettre d’amener tout un tas de choses positives dans le couple, qui va amener à avoir de la gratitude et de la réjouissance pour tout ce qui nous arrive à vous et à l’autre.

Les bénéfices à entrer dans un processus de partage de notre intimité émotionnelle

Une plus grande proximité

Le premier bénéfice que vous pourrez ressentir lorsque vous commencerez à entamer ce chemin là à deux, c’est de ressentir votre couple avec une plus grande proximité, une plus grande connexion entre vous et votre partenaire.

Une meilleure compréhension de l’autre

Le deuxième bénéfice est que vous comprendrez mieux votre partenaire et prendrez mieux conscience du cadeau qu’il vous fait lorsqu’il se confie et lorsqu’il dévoile son intimité émotionnelle, son intimité intérieure, son jardin secret.

Plus de confiance

Le troisième bénéfice sera que cela apportera beaucoup plus de confiance. 

Plus de confiance en vous, parce que vous oserez aller dans un premier temps à votre propre rencontre (de tout ce qui vous habite intérieurement) puis vous oserez dans un second temps le transmettre et en faire le cadeau à l’autre.

Et ce double mouvement à l’intérieur et à l’extérieur créera une plus grande confiance en vous-même et dans votre couple.

Plus de sécurité

Ce qui vous amènera à ressentir beaucoup plus de sécurité avec votre partenaire de vie.

Un couple plus soudé

Un autre bénéfice important sera celui de vous apercevoir à quel point votre couple sera plus fort, plus soudé et bien plus en conscience de ce qui se passe et de ce qui se joue. 

Cette conscience permettra de dépasser tout un tas de conflits qui auraient pu amener à des crises habituellement.

Le fait d’arriver à une intimité telle que celle de l’intimité émotionnelle, permet au couple conscient d’aller au-delà de certaines réactions qui arrivent inévitablement dans les couples qui sont restés dans un système relationnel dramatique.

Mon avis sur l’intimité émotionnelle

En guise de conclusion, je souhaiterais partager avec vous ce que je souligne toujours aux personnes qui viennent me voir en séance : 

« S’engager vers une intimité émotionnelle est un réel chemin de croissance et de développement en couple. »

Cet engagement est vraiment fondamental pour créer un couple plus fort, un couple qui dépasse ses limites, ses peurs et qui sort de ses zones de confort pour aller rencontrer le merveilleux en lui.

Il permet également au couple d’avoir beaucoup moins de conflits, beaucoup moins de peurs et de se sentir prêt à affronter tous les événements de la vie, aussi bien les plus heureux que les plus difficiles.

Partager une intimité émotionnelle au sein du couple, est un des secrets d’amour des couples durables qui savent dépasser et éviter les crises de couple. 

Cela peut paraître très simple de partager ce qui se passe en vous et pourtant nombre d’entre vous, en couple, ne le faites pas ou pas assez profondément parce qu’il y a tout un tas de résistances qui se mettent en œuvre alors que c’est une des clés fondamentales des couples heureux sur le long terme. 

Ces résistances, nous apprenons ici à les faire tomber.

Quelles sont les vôtres ?

N’hésitez pas, en commentaire à me les partager…

Christine B.

Hémassens Relaxologie

Publié par Laisser un commentaire

Comment dépasser vos déceptions quotidiennes au sein de votre couple ?

Comment dépasser vos déceptions quotidiennes au sein de votre couple ?

Vous vivez très certainement de temps à autre, quelques déceptions au sein de votre couple, plus ou moins fortes certes, mais qui vous gâchent la vie et vous font même parfois, remettre en question le bien-fondé de votre couple. 

Ces déceptions peuvent être la conséquence de reproches quotidiens, de frustrations qui se répètent et de comportements inadaptés, créant au fur et à mesure, une réelle tension au sein du couple. 

Pourquoi êtes-vous aussi déçu(e) parfois de votre partenaire ? 

Être déçu(e) fait-il partie de la vie de couple ? 

Comment dépasser vos déceptions au quotidien ?

Pourquoi et quand arrive une déception ?

Tout d’abord, essayez de déterminer la cause de votre déception.

La déception est un sentiment que vous pouvez éprouver lorsque vous vivez une situation qui ne correspond pas à vos attentes, vos espérances ou à vos valeurs.

Cela est particulièrement le cas si dans une relation de couple, vous vous attendez parfois inconsciemment, à ce que votre partenaire se comporte d’une manière spécifique ou fasse telle chose de précis, puis avec surprise c’est l’inverse qui se produit.

C’est à ce moment là, que votre sentiment d’être déçu(e) arrive, car ce qui est fait ou dit par votre chéri(e) ne correspond pas à ce que vous vous attendiez ou espériez. 

Et vous n’êtes pas satisfait(e) de la situation.

Quelques exemples

Vous vivez toutes sortes de déceptions, des petites comme :

  • « Il/elle n’a pas étendu sa serviette après la douche ou rangé ses affaires… »
  • Ou des plus fortes comme « Il/elle m’avait pourtant dit qu’il/elle garderait pour lui mon secret et il/elle n’a pas tenu sa parole »
  • ou « Il/elle a préféré finir son travail plutôt que de fêter mon anniversaire »
  • ou « Nous nous étions promis chacun de faire des efforts pour passer plus de temps ensemble et finalement il/elle n’en fait plus ! ».

Et la déception que vous pouvez vivre le plus intensément peut-être bien évidemment le chagrin d’amour. 

Enfin chacun de vous avez vos propres déceptions plus ou moins grandes en fonction de vos attentes !

Les déceptions sont-elles innévitables dans la vie de couple ?

Oui et non, voyez pourquoi :

Oui

La déception fait partie de la vie de couple puisque vous êtes deux personnes différentes avec deux visions du monde  différentes, avec deux histoires passées et vécues différemment qui vous ont marqués et qui vous ont conditionnés dans des modes de réflexion et de réaction différents.

Ainsi, lorsque vous vous apercevez qu’il y a une différence chez votre partenaire dans sa façon d’être ou de faire, cela peut vous amener à être déçu(e) et à réagir parfois fortement contre lui, car ce qu’il/elle est ou a fait ne correspond pas à votre vision, à vos attentes ou à vos espérances.

Dans ce cas vous ne l’accueillez pas mais réagissez en rejetant sur l’autre votre insatisfaction de la situation.

D’ailleurs, la déception fait partie de la vie même en dehors du couple, puisque le monde vous entourant ne correspond pas à votre vision intérieure du monde !

Et non !

La déception ne fait pas systématiquement partie de la vie de couple puisque vous n’êtes déçu(e) que lorsque vous avez des attentes sur l’autre.

Si vous n’espérez ni n’attendez rien de l’autre, et si vous vivez dans le présent avec assez de conscience et d’ouverture du cœur, vous accueillerez tous les événements qui se présentent à vous sans être ni déçu(e), ni affecté(e) de quelque manière que ce soit !

Serait-ce la clé du bonheur intérieur, que de ne rien attendre des autres ?

Mais parvenir à ce stade n’est pas facile ! 

Et si vous êtes en chemin vers votre bonheur intérieur, comment faire pour dépasser toutes ces déceptions qui vous gâchent la vie ? Comment procéder pour qu’elles aient moins d’impact ?

Voici mon secret pas à pas, pour voir la vie autrement !

Il est essentiel de prendre un temps de recul

Dans votre vie de couple, quand vous ressentez une déception, une émotion surgit en vous.

Conscientisez-la !

Prenez un temps de pause et repassez la scène qui vous a déçu(e) mentalement afin de voir et de comprendre ce qui provoque en vous ce sentiment de déception.

Ce temps de pause, si vous le faites immédiatement, vous permettra de ne pas réagir du tac au tac, à ne pas « sur-réagir » et ainsi vous éviterez ce fameux cercle vicieux qui commence par de simples reproches ou critiques et qui s’alimente du jeu « qui a tort et qui a raison » sans fin…

Prenez le temps de comprendre ce qui se passe au fond de vous-même car ceci est primordial pour évoluer et ainsi éviter les scénarios conflictuels à répétition.

Prenez vos responsabilités

Lorsque vous ressentez de la déception, c’est vous qui êtes déçu(e) et non votre partenaire !

La responsabilité de cette émotion est donc la vôtre, puisque c’est chez vous que cela apparaît !

Ainsi, de cette manière, si vous prenez votre responsabilité vis-à-vis de vous-même, vous éviterez par conséquent de faire porter la faute sur votre chéri(e).

Ce n’est pas votre partenaire qui est responsable de vos sensations, de vos émotions ou de vos sentiments mais bien vous qui éprouvez ces sensations, ces émotions ou ces sentiments vis-à-vis de la situation que vous avez vue ou entendue.

Ce n’est pas la situation qui vous trouble mais bien vous qui vous troublez à cause de cette situation !

Prendre votre responsabilité est essentiel pour une vie de couple harmonieuse et épanouissante car cela évite les conflits du genre « c’est de ta faute – non c’est de la tienne » cherchant sans fin le responsable sur qui rejeter toutes les insatisfactions.

Agissez pour vous-même

Une fois que vous aurez pris un temps de pause et pris conscience que vous êtes responsable de votre sentiment de déception, vous pourrez vous écouter intérieurement pour comprendre plus précisément la cause de votre émotion.

Qu’est ce qui en vous s’exprime avec cette émotion ?

Derrière un sentiment de déception, il y a quelque chose de plus profond en vous qui s’exprime.

Vos besoins

Cela peut être un besoin important pour vous, comme par exemple :

  • un besoin d’ordre et de propreté : « Il/elle n’a pas étendu sa serviette mouillée afin qu’elle sèche correctement »
  • un besoin de respect et de confiance : « Il/elle m’avait promis de garder mon secret et il/elle n’a pas tenu sa parole »
  • un besoin de considération et de partage : « Il/elle a préféré finir son travail et a oublié mon anniversaire » 
  • un besoin de proximité et de soutien dans votre engagement : « Nous nous étions engagés chacun à faire des efforts pour passer plus de temps ensemble et finalement il/elle ne fait plus d’effort« .

Lorsque vous trouverez le ou les besoins importants qui se trouvent derrière votre déception et que cela aura un réel sens pour vous, vous pourrez ressentir un apaisement, une certaine détente corporelle vous signifiant que ce sont bien ces besoins importants qui s’expriment. 

Vous prendrez alors, plutôt le temps de vous accueillir avec bienveillance et amour.

Peut-être qu’une action vous viendra à l’esprit afin de nourrir votre besoin par vous-même ?

Un signal à prendre en compte

Mais votre déception peut aussi être un signal qu’une partie de vous-même n’est pas satisfaite de la situation.

Cette partie de vous, en vous montrant un ou des besoins importants pour elle, vous ramène à une partie de votre histoire passée qui se rapproche de près ou de loin de ce que vous vivez dans la situation présente.

Ce moment vis-à-vis de vous-même sera alors l’occasion d’aller à sa rencontre avec toute votre bienveillance pour cette partie de vous, l’occasion de vous écouter pour vous unifier mais aussi et surtout de ressentir de l’amour pour vous-même.

Tout est chemin d’apprentissage personnel. 

Vous avez le choix à chaque instant de saisir l’occasion d’apprendre et d’évoluer vers le meilleur de vous-même.

Que faire vis à vis de votre partenaire ?

Cette action est facultative et sera en fonction de votre choix en connaissance et en conscience.

Communiquez

Lorsque vous aurez pris le temps d’aller découvrir et accueillir en vous le(s) besoin(s) insatisfait(s) qui s’exprime(ent) derrière votre déception, vous pourrez, si vous le souhaitez, communiquer votre découverte intérieure à votre partenaire de vie, en prenant bien garde de ne parler que de vous et de ne pas parler de lui/elle.

Trouvez une solution ensemble

Si votre besoin est très important pour vous, vous pourrez, après votre partage, faire une demande à votre partenaire en lien avec votre besoin, afin de trouver ensemble une manière de le satisfaire.

En général, lorsque l’on partage ce qu’il y a au plus profond de soi-même, on se sent plus proche de l’autre. 

Si cela vous arrive, votre partenaire sera plus enclin à contribuer à votre besoin et votre bien-être, car il aura pris conscience que c’est important pour vous.

De même, si vous êtes allé(e) à la rencontre de votre enfant intérieur, vous pourrez, si vous le désirez, le communiquer à votre chéri(e).

Tout partage de votre intériorité même si cela vous semble être de la vulnérabilité au départ, contribuera à souder votre couple, à créer un rapprochement, une belle complicité, et bien entendu, de l’amour.

J’espère que cet article aura pu vous éclairer et vous aider à harmoniser votre vie de couple.

Tous ces conseils font partie de mon programme de coaching de couple et vous en délivrer une partie est pour moi un plaisir immense.

N’hésitez pas à me poser vos questions ou à m’exprimer dans vos commentaires comment cet article a pu vous aider, j’y répondrai volontiers.

Christine B.

Hémassens Relaxologie