Publié par Laisser un commentaire

Comment communiquez vous au sein de votre couple ?

Comment communiquez-vous au sein de votre couple ?

Tous les couples ont leurs propres habitudes lorsqu’il s’agit de communication et elles sont plus ou moins équilibrées et satisfaisantes.

Des habitudes inappropriées

En séance de coaching de couple, je remarque chez les couples malheureux qu’il y a souvent des états d’insatisfaction et de contrariété mutuelles qui sont entretenus par des habitudes spontanées et surtout inappropriées de communication.

En effet, la plupart des personnes qui viennent me voir, sont  totalement inconscientes des effets de leurs habitudes malheureuses, ce qui les empêche d’en changer et ainsi améliorer leur vie de couple.

Alors quelles sont ces mauvaises habitudes pour votre couple ? 

Et quels en sont les effets sur le long terme ? 

Est-ce possible de faire autrement ?

Car ces habitudes sont tellement bien ancrées en vous que vous vous comportez de manière irréfléchie. 

Il faut savoir que les origines de ces habitudes proviennent en partie de votre enfance et des modèles que vous avez eu.

Votre jugement

La première habitude est celle de juger l’autre. Et oui, vos jugements prennent différentes formes comme :

  • les étiquettes « tu es paresseux« ,
  • les comparaisons « tu es moins doué que mon collègue pour me faire rire« ,
  • les critiques « tu es vraiment un parfait égoïste ! »,
  • les reproches  » tu aurais pu nettoyer l’évier quand même après la vaisselle ! », 
  • les dévalorisations « tu es incapable de faire correctement ce que je te demande« … 

Vous jugez, tous les jours intérieurement ou ouvertement, ceux qui vous entourent sans même vous en rendre compte, comme si tout cela est tout-à-fait normal et que vos jugements ne portent aucune conséquence. 

Malheureusement, tous vos « tu, tu… » contribuent à une relation qui agresse, accuse, rabaisse, humilie et blesse l’autre. 

Ils engendrent des tensions dans votre couple qui s’accumulent au fil du temps puis explosent en débats conflictuels.

Mais sachez que tous vos jugements sont vos reflets de ce que vous croyez et pensez être vrai. 

Seulement cette vérité est juste la vôtre, celle de votre vision, celle de vos valeurs et n’est, en fait, pas la réalité pour l’autre.

Vos croyances

Votre deuxième habitude est de prendre pour vérité certaines croyances, généralisations, certains concepts et aprioris.

Ainsi, vous avez retenu, sans en vérifier la justesse, des croyances et généralisations du type :

  • « Les hommes ne pensent qu’au sexe »,
  • « Les femmes sont des dangers au volant »,
  • « Les hommes sont lâches »,
  • « Les femmes sont compliquées »
  • etc.

Vous vous êtes également fabriqués des croyances et suppositions sur l’autre comme :

  • « Un bon mari doit être doux et tendre »,
  • « Ma femme ne supporterait jamais que je lui parle de ça »,
  • « Il est incapable de me comprendre »…

Vous pensez ainsi que votre manière de penser est la seule qui soit vraie, sans aller vérifier avec l’autre, si c’est vraiment le cas.

Reporter la responsabilité sur les autres 

De même, certains d’entre vous avez peut-être l’habitude de reporter votre responsabilité sur les autres ou sur un facteur extérieur à vous.

Votre partenaire devient alors responsable de votre bien-être ou de votre souffrance.

Voici des exemples pour vous aider à comprendre :

  • « J’ai besoin que tu sois doux avec moi pour me sentir en sécurité« ,
  • « Tu me rends triste quand tu ne me dis plus je t’aime« ,
  • « Tu dois faire cela, c’est comme ça« …

De cette manière, vous vous déresponsabilisez complètement de ce que vous ressentez, pensez et dites.

Vous devenez dépendants de ce que l’autre fait ou ne fait pas, vous êtes satisfait(e) lorsqu’il fait ce que vous désirez et vous êtes malheureux(se) s’il(elle) ne le fait pas !

Vos exigences

Parfois, vous avez tellement envie de quelque chose que vous en arrivez à avoir des attentes et des exigences sur l’autre. 

Pour arriver à satisfaire vos attentes, vous usez de stratégies, conscientes ou inconscientes, basées sur :

  • la peur : “Tu vas voir ce qui va t’arriver si tu fais ça !”,
  • la culpabilité : “Tu n’as pas honte de me dire des choses pareilles !”,
  • la manipulation : “J’ai envie d’un massage tu préfères me le faire avant ou après manger ?”,
  • la récompense : “S’il te plaît si tu fais ça pour moi, je promets de t’emmener dîner samedi prochain.”,
  • ou la répression : “Si tu ne surveilles pas plus les dépenses, je t’enlève la carte bleue du compte commun.”.

Qui de vous n’a jamais essayé d’utiliser votre pouvoir de menace, de chantage, de culpabilisation pour obtenir quelque chose de l’autre ?

Vos réactions

Lorsque ces habitudes font partie de votre couple, il règne alors, un jeu de pouvoir, un jeu de qui a tort et qui a raison, un rapport de dominant/ dominé.

Dans ces conditions, votre relation de couple se base sur la soumission ou l’opposition.

La soumission se manifeste par la passivité, la dépendance à l’autre, la pseudo-acceptation en apparence. 

En fait, un sentiment de reniement de soi et de sacrifice vous ronge l’un et l’autre de l’intérieur. 

Cette position de soumission frustre et blesse profondément.

Car lorsque vous êtes dans l’opposition, vous avez une attitude justificative, défensive et agressive. 

Vous êtes dans le rejet de l’autre.

Les partenaires du couple avec ces habitudes malheureuses se voient tantôt dans la soumission, tantôt dans l’opposition entretenant une relation sans communication véritable, sans ouverture de coeur.

Ces couples passent leur vie l’un à côté de l’autre, mais malheureusement, sans se rejoindre véritablement.

Quels sont effets à long terme ?

Dans le couple, vos habitudes malheureuses entretiennent :

  • la dévalorisation, la comparaison,
  • la non-confiance en soi,
  • la dépendance à l’autre, la non-responsabilité,
  • le non-amour de soi,
  • l’auto-violence et la violence extériorisée sur l’autre,
  • l’état d’insatisfaction.

En prenant conscience de toutes ces conséquences, essayez de vous poser cette question :

« Pourquoi continuons-nous à agir ainsi si nous souhaitons d’autres résultats ? ».

En effet, si vous ne changez pas vos habitudes, il ne faut pas vous attendre à avoir d’autres conséquences dans votre couple !

Voici comment changer vos habitudes 

Lorsque vous prenez la décision de vouloir changer, il vous sera nécessaire de respecter certaines étapes dans votre processus de changement.

  1. Entreprenez un état des lieux. Pour ce faire, vous pouvez être attentif sur plusieurs journées à vos habitudes de parler, de penser, d’agir… avec votre chéri(e).
  1. Repérez ensuite et prenez du recul sur votre fonctionnement. Vous pouvez identifier les situations dans lesquelles votre communication est la moins heureuse.
  1. Choisissez un point de votre communication que vous aimeriez changer. Il est préférable que ce choix se porte sur un point qui vous est accessible. Par exemple : être vigilant pendant une semaine à éviter de critiquer les actes de votre partenaire.
  1. Si vous êtes avec un(e) partenaire qui est dans cette démarche d’améliorer les choses, vous pouvez lui communiquer votre envie de changer sur le point que vous avez choisi. Mais vous avez le choix de communiquer ou non sur votre démarche.
  1. Passez à l’action sur une durée que vous vous êtes fixée.
  1. Faites le bilan, à la fin de chaque journée, observez la qualité de votre mise en action et félicitez-vous de votre réussite.
  1. Recommencez jusqu’à ce que votre nouvelle habitude soit ancrée.

Et vous, quelles sont les habitudes que vous aimeriez changer ?

N’hésitez pas à les noter en commentaire.

Christine B.

Vos commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.