Publié par Laisser un commentaire

Comment gérez-vous le confinement ?

Le confinement que l’on nous impose actuellement, est une mesure préventive de santé publique utilisée pour limiter la propagation de l’infection dans la population générale.

Cela implique donc, pour tout le monde, la séparation physique des autres et une restriction de mouvements hors de nos foyers, que l’on ait des symptômes ou que l’on n’en ait pas.

Un impact psychologique non négligeable

Les conséquences de ce confinement auront un impact significatif sur notre bien-être psychologique. Il ne faudra pas les négliger.

Des troubles d’anxiété, de dépression, d’irritabilité et même de stress post-traumatique pourront durer des mois après la fin de la mesure de confinement chez certains d’entre nous.

Ces conséquences concerneront tout le monde, mais affecteront surtout les personnels que ce soit de santé, de commerces d’alimentation… ou d’autres, qui sont amenés à travailler « au front »,  au-delà de leurs heures habituelles dans des conditions qui ne seront pas toujours les meilleures pour ne pas dire… les pires de leur vie !

Mais elles se retrouveront également chez tous ceux qui ne pourront plus voir leurs proches ou qui malheureusement les perdront pendant cette période…, celles qui ne pourront plus visiter leurs parents et/ou leurs malades, qui ressentiront ces mesures comme une injustice et celles qui s’inquièteront de leur situation qui risquera de devenir très problématique et même catastrophique financièrement si cela devait durer longtemps.

Le confinement pourra donc entraîner chez certains une perception d’un avenir sombre, une sensation d’insécurité et d’isolement ou même un sentiment d’injustice et de colère très important.

L’inconnu stresse

Cette situation est tout à fait nouvelle pour la grande majorité d’entre nous. Qui pensait vivre cela un jour ?

Elle n’a rien à voir avec un conflit armé (où l’ennemi est bien visible), ou avec une situation de catastrophe naturelle (où l’on peut éventuellement s’échapper du lieu). 

Nous allons être plus ou moins en situation de stress pendant laquelle nous devrons apprendre à nous adapter, ce que nous pourrons être capable de faire très bien.

Il faudrait donc adopter des comportements nous permettant de traverser cette crise du mieux possible et d’être ainsi capables d’en sortir avec une capacité de réaction pour l’après.

Informez-vous correctement

S’informer correctement c’est ne pas tomber dans le puits sans fond des informations à l’infini, ne pas se noyer en surfant d’une chaîne de télévision à l’autre, d’une station radio à l’autre ou d’une page web à l’autre. 

Choisir un média que l’on juge sûr, que l’on apprécie et le suivre une à deux fois par jour. 

Vérifier les sources pour éviter les fausses nouvelles et fuir les nouvelles alarmistes.

S’informer de ce qu’il se passe autour de soi, dans la rue, le quartier, le village, dans notre région, en France. 

S’informer de ce qu’il se passe ailleurs dans le monde, au-delà de l’épidémie.

Gardez un contact social

Prendre des nouvelles des autres et donner de vos nouvelles à vos proches, à vos amis, à vos connaissances… 

Utilisez les moyens de communication que nous avons la chance aujourd’hui d’avoir de diverses façons. 

Envoyez des messages, des photos, des vidéos…. 

Et dès que vous pouvez appeler, appelez. 

Utilisez les applications qui permettent de parler en se voyant. (Whatsapp, Messenger, Skype…) Même quelques minutes.

Conservez un lien social permet de lutter contre l’isolement et les émotions dites négatives comme la peur et la colère.

Soyez solidaire

Essayer de faire plaisir ou d’aider quelqu’un renforce notre estime de soi.

Plus de confiance en soi, permet très souvent d’éloigner peur et colère.

Les gestes vers les autres peuvent être très simples : prendre des nouvelles, parler à ses voisins par la fenêtre ou par dessus la séparation de terrain…

Faire les courses de votre voisine ou de toute autre personne dans l’impossibilité physique de le faire…

En effet, certaines personnes vont terriblement souffrir de cette crise. 

Il y aura sans doute quelque chose à faire pour les aider bientôt si maintenant ce n’est pas possible.

Planifiez vos journées

Il est important d’essayer de se recréer une routine si on est confiné chez soi. 

Si vous devez faire du télétravail, vous avez peut-être des horaires établis par votre employeur. 

Si vous ne les avez pas, mettez les en place, sans être perfectionniste, juste réaliste par rapport à ce que vous pouvez faire.

Ajoutez des moments de détente, faites du yoga, de la pleine conscience, de la respiration.

Ajoutez des moments de loisirs (lecture, vidéos…)

Sortez quelques instants si vous avez la chance d’avoir un jardin.

Établissez des heures de repas et au besoin ajoutez un temps pour le goûter, la régularité, surtout avec des enfants, sera bénéfique pour tous par la suite.

Cela peut être aussi l’occasion de planifier le rangement des placards, le nettoyage méticuleux sans excès…

Il y a plein d’idées à mettre en place. Laissez-vous guider par votre imagination. C’est un bien précieux que possède l’être humain.

Confiné(e)s en famille ?

Adoptez des temps communs et des temps indépendants. 

Il faudrait que chacun puisse avoir un espace à lui, à elle. Je sais, ce n’est pas évident…

N’hésitez pas à faire un point journalier sur le ressenti de chacun, comme un mini conseil de famille au cours duquel chacun pourrait s’exprimer en donnant autant les impressions négatives que les impressions positives. 

Même avec des enfants en bas âge, ce mini conseil de famille peut être un temps bénéfique pour chacun.

Variez les activités en famille. 

N’oubliez pas la lecture à haute voix pour tous, les jeux de société, les films et vidéos, les repas…

Essayez d’indiquer aux autres quand vous vous sentez triste, en colère ou que vous avez un accès de peur. 

Ecoutez et respectez les émotions des autres sans chercher à les comprendre, juste en les acceptant.

Il me semble aussi important d’ajouter que le couple doit vraiment penser ensemble l’organisation. 

L’organisation du travail professionnel ou domestique, l’organisation du travail de parents et l’organisation de son temps de couple comme l’organisation de son temps individuel.

Il faudrait une vraie discussion sur cet aspect de la vie de confinement. Cela éviterait bien des conflits, j’en suis persuadée !

Confiné(e)s avec des enfants ?

N’hésitez pas à leur parler de l’épidémie de Covid-19, sans être alarmiste mais en leur précisant qu’ils sont en sécurité.

Dites-leur bien que c’est tout-à-fait normal de ressentir peur, colère, tristesse, incompréhension, doutes … tout en précisant que vous êtes justement là pour les écouter, les aider.

En ce qui concerne l’école et les devoirs qui vous sont transmis, faites de votre mieux ! 

Essayez de garder votre calme ! 

Ce n’est pas grave si tout n’est pas parfait ! Acceptez-le ! 

Ne créez pas de conflits inutiles ! 

Personne n’en a besoin dans ces moments là, ni vous, ni vos enfants !

Faites leur part de vos émotions dites négatives en leur disant comment vous faites pour gérer la situation.

Vous êtes seul(e) ?

Cela peut devenir vite angoissant même si vous aimez votre solitude. Si en plus, vous ne travaillez plus, vous pourriez vous sentir isolé(e).

Difficile mais pas impossible. 

Et si vous teniez un journal ? Jour après jour, notez vos impressions, vos ressentis… Cela vous aidera à conscientiser, les mots aidant, cette situation et à relativiser. Vous n’avez personne à qui vous confier ? Qu’à cela ne tienne ! Faire de son journal, un ami intime vous aidera à extérioriser sainement pour votre équilibre et vous préparera inconsciemment à l’après…

Il y a des jeux en solitaire ou en réseau. 

Il y a les applications de messagerie et les réseaux sociaux. 

Alternez sans vous noyer dans un seul moyen de communication.

Certains inventeront l’apéro ou le jeu de société à distance.

Faites du mieux que vous pouvez

Dites-vous que l’être humain est un être formidable. 

Il a parfois des côtés très négatifs mais très souvent, heureusement, des côtés très positifs et je choisis aujourd’hui de retenir ceux là !

Néanmoins, vous en verrez de toutes sortes pendant le confinement malheureusement ! 

Des égoïstes, des gens qui ne comprennent rien à ce qu’on leur demande ! Vous voyez de quoi je veux parler ?

Malgré tout cela, lâchez ce qui vous paraît négatif, cela ne changerait en rien la situation, juste à vous rajouter un stress qui baisserait inexorablement cette immunité dont nous avons tant besoin dans ces moments que nous vivons actuellement !

Pensez à vous, à vos amis, vos enfants, vos proches… etc. 

Faites  de votre mieux pour pouvoir tenir pendant ce confinement et cette crise sanitaire, avec le plus de sérénité possible, même si cela vous paraît pour l’instant, et pour certains, je le conçois, très difficile par moments. Et je peux le comprendre.

L’humanité est ainsi faite, et vous n’y changerez rien. 

La peur fait agir certaines personnes de façon si incohérente ! Il est très difficile de l’accepter immédiatement… Tous les actes ne s’excusent pas mais nous pouvons y réfléchir…

Soyez persuadé(e) avant tout, que l’être humain possède une étonnante capacité d’adaptation.

Quand cette situation de confinement sera finie, rien ne sera plus comme avant pour de nombreuses personnes !

Certains s’éloigneront, d’autres seront plus soudés que jamais…

Vous verrez les choses d’une façon tellement différente ! 

Certains auront besoin d’aide, certains se découvriront des vocations…

Nous en reparlerons d’ici là…

Prenez soin de vous, à bientôt !

Et vous, de votre côté, comment vivez-vous ce confinement ? Avez-vous des idées supplémentaires que vous aimeriez partager ? N’hésitez pas… Merci…

Christine B.

http://www.hemassensrelaxologie.fr

Vos commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.