Publié par Laisser un commentaire

Peut-on renforcer notre système immunitaire pour faire échec à ce satané virus ?

On nous répète ces dernières semaines, et à juste titre, tous les gestes barrières que nous devons avoir, mais jamais nos autorités sanitaires n’abordent le sujet de l’immunité, qui est, à mon avis, CAPITAL !

Pourquoi n’y a-t-il personne au Ministère de la Santé pour nous expliquer comment renforcer notre système immunitaire ? 

Hier, c’était “lavez-vous les mains, toussez dans votre coude, etc...

Et aujourd’hui, c’est “Ne sortez plus de chez vous, sous peine d’amende”.

Où sont les conseils pour renforcer son système immunitaire ? Nulle part.

“Je suis très surprise et vraiment navrée que jamais nos autorités sanitaires n’abordent ce sujet, pourtant déterminant pendant cette période hors du commun !”

Comment se débarrasse-t-on d’une infection virale? 

Il n’y a qu’une seule réponse : grâce aux défenses élaborées par notre système immunitaire. 

Pour l’heure, dans tous les cas, c’est la réaction des défenses immunitaires qui décidera du cours de la maladie, qu’elle passe inaperçue, qu’elle soit bénigne ou qu’elle évolue en une grave pneumonie, parfois mortelle. 

La médecine ne dispose d’aucun médicament qui puisse anéantir le Covid-19. 

Pour un vaccin, qui est une manière de préparer nos défenses immunitaires, c’est trop tard. 

Et pourtant, tout le monde connait déjà pas mal de choses qu’il pourrait appliquer : 

Une alimentation saine est nécessaire à la santé. 

Des fruits et des légumes ! Pas 5 par jour ! A tous les repas !

On recommande depuis longtemps la prise de vitamine C par exemple, en cas d’affection grippale. 

Mangez des agrumes !

Optez pour un petit-déjeuner gourmand mais survitaminé, qui vous redonnera le sourire pour affronter les longues journées de confinement.

Pour absorber ENCORE PLUS de micronutriments, appliquez des règles très simples dès votre prochain repas !

Car même si vous vous nourrissez consciencieusement, avec des légumes bio, régionaux, de saison, cuits de façon douce pour préserver les nutriments…  il se peut que votre organisme ne parvienne pas à absorber suffisamment de micronutriments (vitamines, minéraux).

Et une bonne partie de ces micronutriments précieux partent dans vos urines et vos selles.

Il y a toutefois quelques règles à connaître pour éviter ce gâchis. (Je ne m’étalerai pas dans cet article, ce serait trop long mais quelques exemples vous aideront à comprendre…)

Pourquoi n’assimile-t-on pas les vitamines ? 

Il faut savoir qu’il existe deux types de vitamines :

  • Les vitamines hydrosolubles (qui se dissolvent dans l’eau), notamment les vitamines C et B. 
  • Et les vitamines liposolubles (qui se dissolvent dans la graisse, l’huile…), notamment les vitamines D, E, K, A et tous les antioxydants associés : lutéine, astaxanthine, zéaxanthine, carotènes, lycopène, c’est le groupe majoritaire. 

Assimiler les vitamines hydrosolubles ne pose pas de problème puisque l’eau se trouve partout – dans la chair des fruits et légumes, dans nos boissons, dans notre salive, etc.

Pour les vitamines liposolubles, c’est plus compliqué : elles ont besoin de rencontrer un corps gras pour pouvoir se dissoudre et être absorbées par l’organisme.

Il faudrait donc essayer d’associer vos fruits et légumes à une matière grasse pour booster l’absorption des vitamines liposolubles.

Une étude a montré qu’une salade de crudités à laquelle on ajoute un avocat entier (très gras) permettrait de:

Multiplier par 4 le taux d’absorption du lycopène (antioxydant que l’on trouve dans les tomates notamment) ; 

Multiplier par 2,6 le taux de bêta-carotène (précurseur de la vitamine A que l’on trouve dans les carottes et, dans une moindre mesure, dans les légumes verts à feuilles). 

Ajouter de l’huile d’avocat aux crudités aurait permis de :

Multiplier par 7,2 le taux d’absorption d’alpha-carotène ; 

Multiplier par 15,3 le taux de bêta-carotène ; 

Multiplier par 5,1 le taux d’absorption de lutéine (la lutéine est un antioxydant rouge-orangé que l’on trouve dans le jaune d’œuf, le maïs, les carottes, les épinards et l’oseille, et qui est censé protéger la rétine de l’oeil). 

Ce ne sont que de simples exemples, et il existe bien d’autres combinaisons alimentaires ultra-puissantes.

Sources : Nuray Z. Unlu, Torsten Bohn, Steven K et al., Carotenoid Absorption from Salad and Salsa by Humans Is Enhanced by the Addition of Avocado or Avocado Oil, The Journal of Nutrition.                                                                                                                                                                                             

Les combinaisons alimentaires qui explosent dans votre estomac font baisser votre immunité !

Tout comme dans un laboratoire de chimie, les mélanges alimentaires peuvent malheureusement conduire à des réactions EXPLOSIVES.

Par exemple, vous avez sûrement vu sur internet, ce qui arrive quand on met une dragée Mentos dans une bouteille de soda ? Celle-ci explose.

Dans le même genre, certains aliments peuvent donner la nausée, comme le thé vert à jeun (la solution consiste à le diluer avec un corps gras, par exemple du lait), ou une banane avec un verre de soda !

S’il vous arrive de vous sentir nauséeux sans raison apparente, il est possible que vous soyez victime d’un mélange explosif.

Pour vous aider, voici les combinaisons explosives les plus courantes qui peuvent devenir catastrophiques pour votre immunité si elles sont répétées trop souvent :

  • Poisson + produits laitiers (ex : le saumon à la crème fraîche est souvent indigeste) 
  • Viande + produits laitiers (ex : le cheeseburger est souvent indigeste) 
  • Foie (foie de veau, foie de poulet) + produits laitiers 
  • Tomates + yaourt 
  • Café + yaourt 

Ces mélanges « explosifs » sont très courants dans l’alimentation moderne (plus rares dans les plats traditionnels, qui ont résisté à l’épreuve du temps).

La plupart des gens ne font pas le lien entre ce qu’ils ont mangé et leur inconfort digestif. C’est vrai qu’il n’est pas facile de mener l’enquête tout seul.

C’est pourquoi il est essentiel de connaître les bases des combinaisons alimentaires. 

Faites-vous aider par un professionnel en naturopathie, documentez-vous…

Vous n’aurez ainsi plus d’hésitation. Vous connaîtrez les pièges à éviter et les combinaisons qui marchent (vous vous sentirez tellement mieux que vous n’en reviendrez pas !).

La vitamine D joue aussi un rôle très important

En effet, en l’absence de soleil, notre corps ne synthétise pas la vitamine D. C’est une des explications à la saisonnalité des affections virales, qui se développent plutôt en hiver. 

L’héliothérapie, qui a fait le succès de la lutte contre la tuberculose à Leysin et à Montana, (un traitement médical par exposition au rayonnement solaire) avait pour effet de doper le corps en vitamine D. 

Exposez-vous donc au premier soleil du printemps !

Le repos est favorable à la guérison

Il a fait longtemps partie de tous les plans thérapeutiques. Dormez au moins 8 heures par nuit ! 

Une bonne activité physique contribue à la santé

Faites de l’exercice et ce, régulièrement !

L’arrêt de la cigarette

Un irritant pour les voies respiratoires ne peut que favoriser le développement du virus.

Et même si les recommandations de nos autorités sont justifiées pour éviter la propagation du virus, et il est indispensable de les respecter, on peut s’interroger sur leur silence au sujet des moyens possibles de renforcer notre immunité, la seule, répétons-le, qui vienne à bout d’une infection virale.

Prenez soin de vous et bon courage à tous !

Je reste à votre disposition par téléphone pendant toute la période de « confinement ».

Christine B.

Vos commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.